IN LE CAMPING DU METTEY i am…

DCIM100MEDIADJI_0004.JPG

Les Vosges [voːʒ], département français de Lorraine. Cette simple phrase issue d’une encyclopédie en ligne résumait ma connaissance de ce terroir. Rien ou presque. Si ce n’est Gerardmer et les forêts. Les Vosges m’attiraient mais bien plus que la forêt c’est un autre mode d’hébergement qui avait retenu mon attention : un camping. Moi l’habituée des hôtels de charme et des nuits dans un van.

Il y a 2 ans en feuilletant le magazine EK, mes doigts cornèrent les pages d’un reportage sur les hébergements de vacances intitulé « Architecture Scopique »…

Scopique (adj inv) : relatif à une pulsion qui met en scène la dialectique entre « regarder » et « être regardé »

EK1.png

Exe.gif

… mon « regard » s’est arrêté sur ces images que j’ai précieusement gardées dans un coin de ma tête et sur une note de mon carnet. Finalement il n’avait de camping que son appellation. Champêtre et écologique en lisière de forêt, à 5h de route de Paris.
Quand l’occasion d’un w/e  s’est présentée, j’ai emmené Kares Le Roy et mes amis, le photographe Brice Krum’ (assisté de son extra-accolyte Robert Maurice Debois) et Alexandra Ladovic, l’une des 2 créatrives du duo Blanc Blanc, se ressourcer au domaine du Mettey entre Gérardmer, la Bresse et Remiremont, au coeur du Parc Régional des Ballons des Vosges.

Nous avons donc passé quelques jours dans l’un des 10 écogîtes conçus par l’atelier d’architecture HAHA (épaulée par Studiolada) prouvant ici qu’il est possible de sortir de l’image banale de la cabane et d’utiliser du bois aussi local que possible (Vosges ou Forêt-Noire) tout en étant économique et performant sur le plan thermique.

Loin du tumulte de notre vie si rapide, c’est l’expérience d’une autre vie que nous avons mis en pratique, une vie en pleine nature, dans une maison en bois responsable et écologique. Bel avant-goût que de se réveiller face à un paysage fantastique grâce à la grande baie vitrée orientée sur la vallée, d’engloutir un petit déjeuner copieux dans la lenteur et la paresse, de se balader dans les bois, marchant des heures durant dans le froid vivifiant puis de rentrer se réchauffer auprès du poêle à bois, se lover dans le canapé -spot parfait pour bouquiner- et finir la journée attablés autour d’une raclette avec comme fond sonore nos rires, hauts et forts.

Une retraite qui nous a rempli l’estomac de bons repas et le cœur de beaucoup d’amour. Alex, Brice, Kares on y retourne quand?

Voici donc en images le résumé de ces quelques jours passés au Camping du Mettey.

itwia_vosges_cabane1

Le domaine propose autre chose que les Ecologîtes :

  • Tente suspendue,
  • Bulle, Roulotte,
  • Lodges,
  • emplacements traditionnels.

Adresse / Camping du Mettey**** Chemin du camping | 88120 VAGNEY

Tél / 03.29.23.19.45

Tarif / 110€ la nuit pour un ecogîte de 6 personnes

img_1563-copymoon-6dscf1883moon-25moon-26

itwia_vosges_cabane18

itwia_vosges_cabane6itwia_vosges_cabane12itwia_vosges_cabane9itwia_vosges_cabane5itwia_vosges_cabane4itwia_vosges_foret24

itwia_vosges_foret1

moon-1-copie

itwia_vosges_foret9itwia_vosges_foret15moon-8_bwitwia_vosges_foret21itwia_vosges_foret11

itwia_vosges_foret20itwia_vosges_foret13itwia_vosges_foret4moon-9_bw

itwia_vosges_foret14

itwia_vosges_foret8itwia_vosges_foret10moon-17


🍴Diner au restaurant A Table dans l’ambiance chaleureuse d’un chalet de bois où la tartiflette au Munster (à acheter sur le marché de Gérardmer) ravira vos papilles.

► A faire : un sauna à l’intérieur d’une petite cabane en fuste, une séance à préparerer  soi-même : brûler les bûches, entretenir le feu pour enfin se prélasser dans une vapeur sèche.
« Pour un moment de détente et de bien être. Dans une atmosphère ou règne le parfum du bois et les crépitements du feu qui émanent du poêle à bois. » 
Tarif : 15€/Jour par locatifs.

◐ A voir : la cascade du Bouchot lors d’une très jolie balade pittoresque sur les hauteurs du massif du Mettey avec de magnifiques vues sur le village de Vagney.
> Se renseigner sur le site de l’Office de Tourisme de Vagney.

#Y ALLER

Itinéraire ici!

En voiture : A 20 mn de Gerardmer et La Bresse, à 15 mn de Remiremont, à 4h30 depuis Paris.

En train : 3 h en TGV depuis Paris-Gare de l’Est via Nancy, arrivée à la gare de Remiremont.


Merci à Eric et Emma pour leur chaleureux accueil.

*Article en collaboration avec Le Camping du Mettey, le contenu -texte+images- a été pensé en totale liberté éditoriale.

 

> Retrouvez-moi sur Instagram avec le hashtag #inlesvosgesiam pour découvrir tous les souvenirs de ce w/e hivernal.

#BON WEEK-END

 

IN LES ECHASSES i am…

itwia_lesechasses8

#CABINCRUSH

Je voue un certain culte aux cabanes quelles qu’elles soient, je collectionne les ouvrages sur le sujet, passe des heures sur les internets à la recherche de lieux atypiques et expérimente dès que je le peux ceux que j’ai répertoriés sur une to do-liste particulière. Quand en traversant les Landes l’été dernier, j’ai souhaité l’espace de quelques heures délaisser le van, c’était pour nous offrir une retraite bucolique dans un lieu idyllique.

Ceux qui me suivent sur Instagram, l’ont déjà vu passer, pour les autres ici commence cette histoire au magnifique eco-lodge Les Echasses

📍Dormir ici, le plus bel endroit du monde @lesechasses | Saubion (40)

Une photo publiée par Charline Gerbault – ITWIA (@itwia) le 24 Août 2016 à 9h11 PDT

 

Il était 15h passé lorsque nous sommes arrivés dans le petit village de Saubion. Thomas, maître des lieux, fièrement dressé sur son pick up, nous attendait, entre 2 piquets à planter, un système d’arrosage à installer, une végétation à s’occuper. Le tutoiement fut immédiat, un accueil très amical. Puis la famille s’est agrandie, Claire est apparue,  Mia, Ulysse et Salomé se sont joints au comité d’accueil. Très vite je me suis sentie comme un membre de ce clan que pourtant je ne connaissais pas. Les présentations faites, il était temps pour nous de découvrir notre logis…

C’est un endroit où nous accueillerons nos amis, nos familles, nos proches aussi bien que nos hôtes. Ce sera aussi une fenêtre sur le territoire qui nous entoure, la région, sa langue, sa culture, ses savoir-faire, sa gastronomie.

itwia_lesechasses1itwia_lesechasses47

Totalement intégré dans un paysage savamment pensé, 6 modges conçus par l’architecte Patrick Arotcharen composent le domaine. Nous avons accédé au notre après avoir contourné un premier bassin puis longé un second via un cheminement bordé d’herbes hautes et autres graminées. Toute cette flore n’existait pas il y a de ça 2 ans, un champ de maïs acquis une décennie auparavant a été complètement transformé par le paysagiste catalan Marti Franch.

L’architecte a souhaité poser des tentes entre les dunes, sur l’eau. Il a imaginé ces structures de bois et de verre posées sur des piquets, la légèreté, l’enchainement des courbes et des pliages, ces toitures démesurées et ces ventelles qui transforment le rapport intérieur / extérieur. 

itwia_lesechasses5itwia_lesechasses4itwia_lesechasses2

Le notre était le n°5. A peine la porte poussée, ce sont les effluves du bois qui ont éveillé mon odorat. Je suis entrée, j’ai perdu la tête. Mon regard ne savait plus où se poser : vers l’extérieur, sur l’étang que je devinais à travers la baie vitrée, ou à l’intérieur sur chacun des éléments qui composaient la chambre? La salle de bain que j’aperçu à travers une épaisse cloison de bois méritait qu’on la cite : du plan de travail en lévitation à la sélection des produits AESOP. Aucune faute de goût, que du beau, que du bon.

Une fois tous les détails de la chambre passés en revue, la douche expérimentée, je suis partie explorer les moindres recoins du site : faire le tour de l’étang en prenant toujours garde ni d’être vu de mes voisins ni de les voir, m’assoupir quelques instants dans un hamac en me laissant bercer par le vent, nager seule dans la piscine, me balader à travers le verger qui alimentera demain les plats de nos hôtes. Enfin je suis revenue au point de départ, « chez-moi », pour lézarder en toute quiétude sur ma terrasse privée.

Puis la nuit est venue, la seule que nous ayons réservée. Au réveil, ma première pensée a été de rester ici toute ma vie. Cela étant rationnellement impossible, j’ai simplement espéré d’y rester encore un peu plus. « Kares? » – « oui » – « je pense à un truc… » – « non Charline ce n’est pas sérieux de rester une nuit de plus » – « mais je ne t’ai encore rien exprimé! A quoi ça sert d’être sérieux? » – « à rien, j’y pense comme toi ». J’ai décroché le combiné et prolongé le séjour.

Voici donc en images le résumé de 3 jours et 2 nuits passés au sublime domaine Les Echasses.

Adresse / 701 route des bruyères | 40230 Saubion

Web / Les Echasses

✔ à partir de 250€ la nuit sans petit déjeuner (15€ en sus) selon la saison

itwia_lesechasses19

itwia_lesechasses18itwia_lesechasses22

itwia_lesechasses29itwia_lesechasses28itwia_lesechasses10itwia_lesechasses3itwia_lesechasses37

itwia_lesechasses48itwia_lesechasses54itwia_lesechasses49itwia_lesechasses53itwia_lesechasses7itwia_lesechasses14itwia_lesechasses43

itwia_lesechasses38itwia_lesechasses39


♡ Merci à Salomé, Ulysse, Mia, Claire & Thomas pour leur accueil.

itwia_lesechasses

*Article en collaboration avec Les EchassesLe contenu -texte+images- a été pensé en totale liberté éditoriale.

Suivez-moi sur mes réseaux préférés : INSTAGRAM @itwia et FACEBOOK #ITWIA.

IN FRENCH WEST COAST i am…

Été 2016, pas d’envolée vers une contrée lointaine mais un départ en train en direction de l’Aquitaine. Je m’en vais rejoindre mon compagnon qui nous conduira, à bord de notre van découvrir celle que l’on surnomme la French California. Nous voilà partis sur les routes parallèles à l’Océan, longeant les côtes landaise et basque jusqu’aux frontières des Pyrénées.

Peut-être m’avez vous suivie l’été dernier grâce au hashtag #infrenchwestcoastiam sur Instagram,  découvrir tous les jours du mois d’Août mes vacances françaises, pour les autres le rattrapage c’est tout de suite maintenant.

ON THE ROAD… 🇫🇷 >>> Follow me w/ hashtag #infrenchwestcoastiam

Une photo publiée par Charline Gerbault – ITWIA (@itwia) le 17 Août 2016 à 5h12 PDT

 

+ Se munir du joli guide DESTINATION French California de Caroline Gomez et Sunrise Over Sea  et une carte routière IGN.


L’itinéraire a été le suivant : Bordeaux > Arcachon > Teste de Buche > Pyla/mer > Biscarosse > Saubion > Seignosse > Hossegor > Bayonne > Biarritz > St Jean de Luz > Hendaye. En voiture Simone pour 4 villes 4 styles!

nota : une sélection de ces stations présentées en images.

# BORDEAUX

Première ville étape, l’instant d’une après midi avant de filer vers le bassin. Une errance de l’autre côté de la Garonne, comme une micro-sphère à proximité de la cité : Darwin.

DARWIN est un lieu bordelais alternatif dédié au développement économique responsable, à l’entrepreneuriat social, à la transition écologique et à l’activisme citoyen.

Street-Art, supermarché coopératif, bistrot, restaurant, et même des capsules intergalactiques qui m’ont fait me sentir LOST. J’y aurai bien établi mon QG. Ma vie est pourtant à Paris mais je me suis bien imaginée ici, me balader au jardin botanique, déguster l’architecture de la Cité du Vin, profiter, profiter, profiter…

itwia_bordeaux1

itwia_bordeaux8itwia_bordeaux2itwia_bordeaux6itwia_bordeaux11itwia_bordeaux10 Ψ Déjeuner au Magasin Général de Darwin.

☽ Dormir au Mama Shelter bordelais.

◐ A voir : les miroirs d’eau au bord de la Garonne pour retomber en enfance l’espace de quelques batailles entre potos.

+ plus d’infos sur Bordeaux ici.

# ARCACHON

itwia_arcachon11 Arrivés sur le bassin dans un contexte bien différent de la ville estivale de Bordeaux, c’est une Ville d’hiver que nous avons découvert. Arcachon et ses Arcachonnaises, les demeures, plus belles les unes que les autres. J’avais entendu dans bien des diners cette appellation sans jamais la comprendre. Retraite bourgeoise du début du 20eme siècle pour les gens des villes que lui valait ce surnom, aujourd’hui encore d’actualité. On s’est imaginé posséder un chalet. Que nenni, c’est en bord de plage que nous nous sommes établis, à l’ombre des pins parasols plantés dans les beaux jardins des villas « d’été« .

Haut-lieu de villégiature, la Ville d'Hiver d'Arcachon évoque les riches heures mondaines du passé à travers une série d'architectures qui s'inspirent des styles néoclassique, néo-gothique, du chalet suisse, de la maison coloniale ou de l'architecture mauresque.

Les différentes villas intègrent typiquement des éléments architecturaux tels que toiture à grand débord selon la tradition du chalet, façade en brique, oriel, belvédère, tourelle, avant-corps, véranda, balcon, en une asymétrie marquant la mode pittoresque apparue au xviiie siècle et qui s'est développée au xixe siècle.

Ψ Manger des huitres au Domaine de Certes Graveyron au plus près des ostréiculteurs.

◐ A voir : L’île aux Oiseaux et les cabanes tchanquées.

+ plus d’infos sur le site de l’Office de Tourisme : arcachon.com

itwia_arcachon1itwia_arcachon12itwia_arcachon2

# BISCAROSSE

La plage, le sable qui glisse sous les orteils, l’odeur des pinèdes, j’ai trouvé tout ce à quoi j’associe les vacances entre La Teste de Buch et Biscarosse. Bonheur.

Beach Way of Life | La Teste de Buch (33)

Une photo publiée par Charline Gerbault – ITWIA (@itwia) le 21 Août 2016 à 0h08 PDT

 

☽ Dormir à la plage du Petit Nice, zone agréée pour tous les nomades se déplaçant en vans et autre camping-cars.

♨ Faire un bbq sur la plage au coucher du soleil.

itwia_biscarosse2

DCIM100MEDIADJI_0020.JPG

itwia_arcachon3itwia_arcachon4DCIM100MEDIADJI_0062.JPGitwia_arcachon6itwia_biscarosse4

itwia_arcachon8itwia_arcachon7itwia_arcachon9

# PYLA-SUR-MER

itwia_pyla8

Les biens de la terre glissent entre les doigts comme le sable fin des dunes. Antoine de Saint-Exupéry

Comme une interlude entre Arcachon et Biscarosse, le Pyla tout entier mérite plus qu’une halte. Nous en avons fait notre terrain de jeux durant 3 jours, le gravir, l’escalader, descendre, remonter, glisser, s’essouffler, arriver au sommet et admirer des heures durants la beauté de l’Océan, du Banc d’Arguin et l’horizon au loin.

La formation de la dune est entièrement liée à celle du banc d'Arguin. Au fil des siècles, les courants marins ont charrié du sable (en provenance du large, de la côte, et du bassin lorsque la marée descend) pour former le banc d'Arguin (lequel est, à l'instar de la dune, en constante évolution). Ensuite, les vents violents d'ouest en provenance du large arrachent à sa surface, avec l'aide de micro gouttelettes d'eau, des grains de sable au banc d'Arguin au moment de la marée basse, quand celui-ci est totalement découvert, et qui en s'envolant viennent se poser sur la dune pour former cette gigantesque masse de sable fin.

Ψ Grignoter des tapas tout en sirotant un verre au Blockhaus, meilleur spot de la côte avec sa vue imprenable sur le banc d’arguin et la dune du Pyla, cette cabane saura vous charmer en vous faisant passer des moments inoubliables.

◐ A voir : les vagues se briser sur la corniche de béton et tenter de les dompter tel un torero.

► A faire : du parapente depuis le sommet de la Dune, l’ascension à mains nues est déjà tellement erintante que celle avec la voile sur le dos fait de cette attraction une activité bien méritée.

itwia_pyla1itwia_pyla3DCIM100MEDIADJI_0032.JPGitwia_pyla11itwia_pyla2

DCIM100MEDIADJI_0083.JPGitwia_pyla14itwia_pyla13

+ plus d’infos sur le site officiel de la Dune ladunedupilat.com.

PS : bisous @1duvetpour2

# BIARRITZ

itwia_biarritz2

D'abord port de pêche à la baleine, la localité connaît un bouleversement économique au xixe siècle à l'avènement des bains de mer. L'impératrice Eugénie en fait son lieu de villégiature, et avec elle toute l'aristocratie européenne fréquente la station balnéaire. Cette activité ne faiblit pas durant la Belle Époque et aujourd'hui encore, l'économie reste tournée vers le secteur tertiaire, dont l'hôtellerie de luxe, les soins à la personne et les loisirs marins constituent le vecteur prédominant.

Stationné aux côtés d’autres amateurs de #vanlife c’est en plein centre ville que nous avons bivouaqué dans la Mecque des surfeurs. Depuis la côte des Basques jusqu’à la Grande Plage chaque parking est occupé par des VW surmontés de planches, tongs sur le trottoir et combi séchant sur les bancs publics. Cliché.

Le réveil plus que matinal m’a permis d’observer ceux qui ne se lèvent que elles, ces vagues qui en ont fait la réputation moderne de la station.

Autre aspect de la modernité, l’omniprésence du street-art à chaque coin de rue. La ville vit avec son époque grâce aux créatifs venus s’établir ici, quittant Paris pour un nouveau mode de vie. Ca donne envie.

► A faire : du SURF!

◐ A voir :  COLORAMA

Ψ Engloutir un bol de fruits mélangé à la crème glacé, qui révéillera les papilles des voyageurs s’étant rendu à l’autre bout du monde. C’est tout comme à Bali et ça tombe bien catr c’est ainsi que ce microspot s’appelle : Bali Bowls

Ψ Déjeuner chez Dano, la charcuterie comme à la maison de 2 ex-arty reconvertis dans les plaisirs de la popote. On est chez eux comme chez nous, l’accueil est digne de retrouvailles de vieux potes, le tout autour de cochonnaille ♥

ღ Se faire tatouer chez Bleu Noir à la fin de l’été ou en plein hiver par SupaKitch, Veenom ou Little Madi (merci pour tous les tips biarrotes),  rdv pris pour moi début 2017, l’occassion de revenir au Pays Basque et découvrir plus encore.

itwia_biarritz1itwia_biarritz10

itwia_biarritz16

itwia_biarritz4itwia_biarritz18itwia_biarritz6itwia_biarritz5

+ plus d’infos sur le site biarritz.fr.

# ST JEAN DE LUZ

A quelques km de Biarritz, il y a Donibane Lohizune. Nichée entre l’Océan et les Pyrénées, c’est en direction de l’Espagne que nous avons marqué une halte à l’heure du diner. Malheureusement peu de chose à vous raconter mais la ville avait tout pour que je la flatte.

La baie de Socoa est la seule rade abritée entre Arcachon et l'Espagne. Grâce à ses digues qui la protègent des colères de l'océan Atlantique, elle a la faveur des baigneurs et est devenue une station balnéaire réputée de la côte basque. La station balnéaire est de création relativement récente mais le port, lui, est très ancien, puisqu'il date de la préhistoire.

Ψ Passer une soirée Chez Renault pour casser la croute dans l’un des nombreux food-trucks du garage.

itwia_stjeandeluz1itwia_stjeandeluz2

+ voir plus d’infos sur le site officiel de la ville saint-jean-de-luz.com.

#BONVOYAGE


Suivez-moi sur mes réseaux préférés : INSTAGRAM @itwia et FACEBOOK #ITWIA.

instagram_hashtag_frenchwestcoast

Voyage, voyage… French West Coast (des Landes au Pays Basque)

Douce France
Cher pays de mon enfance
Bercée de tendre insouciance
Je t’ai gardée dans mon coeur

Re-parcourir les nationales françaises, les mêmes que je haissais, enfant, assise confortablement entre ma sœur et 2 valises, sur le siège arrière de la Peugeot 305 break de mon père. Lui, qui désireux de nous faire voir du pays, notre pays, se refusait d’emprunter les autoroutes.

Le temps d’un road trip estival, je m’en vais longer la côte landaise et revivre l’époque des étés en famille et des colonies de vacances.

J’ai connu des paysages
Et des soleils merveilleux
Au cours de lointains voyages
Tout là-bas sous d’autres cieux
Mais combien je leur préfère
Mon ciel bleu mon horizon
Ma grande route et ma rivière
Ma prairie et ma maison.

Ô toi mon tendre pays que j’avais délaissé au profit d’autrui, me voilà durant toute une quinzaine de Bordeaux à Biarritz via Arcachon, Bisscarosse et Seignosse.

Dans mon panier :

  1. le guide DESTINATION French California de Caroline Gomez et Sunrise Over Sea 
  2. le city guide Bordeaux de la BoxTrotter
  3. une carte routière

Suivez (moi) @itwia sur Instagram grâce aux hashtags #itwia #infrenchwestcoastiam #infranceiam car à travers ce voyage je vous emmène dans mes bagages.

 

Les cabanes du Bois Landry

itwia_france_perche27J’aime beaucoup de choses dans la vie, mais l’une de celles qui me fait vibrer, rêver et me projeter dans un autre monde ce sont les cabanes en bois.  Je suis d’assez près toute l’actualité qui concerne ce mode d’habitat et suis une fidèle « follower »de Cabin Porn, The Cabin Chronicles, Wild Cabins, et bien d’autres.

Alors quand est venue l’envie d’organiser un week-end surprise pour le retour de mon vagabond de compagnon, je ne me suis que très peu interrogée sur le type de lieu où nous passerons 2 jours. Par contre il fallait trouver l’endroit et c’est sur www.cabanes-de-france.com que j’ai déniché mon bonheur, un domaine situé dans le Perche à moins de 2h de Paris avec un choix de cabanes incroyable : sur l’eau, dans les arbres, accessible par un escalier voir même par une tyrolienne.

J’avais opté pour la cabane Cocoon, « la cabane tyrolienne à l’accès le plus sportif du domaine ». Dès l’arrivée sur le site, il nous a fallu nous équiper de baudrier que jamais ou presque (nous avons même chevauché nos vélos avec!) nous n’ôterions. Qu’il faille monter ou descendre de notre cabane, le maître mot était la sécurité. De toute façon à la vue de la première échelle nous avons cessé de nous poser la question de l’inconfort.

Après une échelle de 10 m de haut et une tyrolienne de 80 m de long, vous arrivez sur la première terrasse de la cabane, où ont été construites les toilettes sèches de la cabane. Vous finirez l’accès à votre cabane en descendant un escalier colimaçon qui vous amènera sur la seconde terrasse de votre cabane et à votre chambre. L’univers « crème » et la construction exceptionnelle en duplex de la cabane de « Tim Burton », vous accueillent pour des nuits insolites, voire fantastiques, et surtout douces & romantiques.

Nous y voilà, au pied d’un chêne gigantesque, face à une échelle de 10m de haut, au bout de laquelle trône une plateforme et le point de départ de près de 80m de tyrolienne. Je l’ai grimpée non sans mal, prise de fous rires masquant mon vertige. Une fois en haut et après les explications de Floriane (notre guide), il a fallu s’élancer. Bien sûr pour nous montrer le chemin, elle s’est jeté la première. On s’est un peu senti seul là-haut tout d’un coup. Mais #nomorechoice!

Poulie positionnée sur le câble, mousquetons accrochés, ultimes vérifications, 3,2,1… Sensations fortes lors de cette balade aérienne dont le point de chute ne serait que repos et volupté dans cette cabane des bois.

Voici donc en images le résumé de 2 jours et 1 nuit passés au Domaine du Bois Landry.

Tarif / 149€ la nuit petit déjeuner inclus + dîner cabane 30€/personne livré à domicile

Adresse / Lieu-dit la Graiserie | 28240 Champrond-en-Gâtine

itwia_france_perche31

itwia_france_perche18itwia_france_perche02itwia_france_perche19itwia_france_perche03itwia_france_perche37itwia_france_perche23itwia_france_perche21itwia_france_perche08itwia_france_perche06itwia_france_perche05itwia_france_perche07itwia_france_perche26itwia_france_perche38itwia_france_perche11itwia_france_perche09itwia_france_perche04itwia_france_perche49itwia_france_perche14itwia_france_perche39itwia_france_perche48itwia_france_perche36itwia_france_perche12itwia_france_perche51itwia_france_perche29itwia_france_perche15
> A faire : louer un vélo pour se balader dans les bois et partir à la chasse aux cabanes… ou aux champignons.

> A voir : en dehors du domaine du Bois Landry, guide vert en poche, le Perche offre un bout de l’Histoire de France sur un plateau. Des châteaux moyenâgeux, anciennes demeures des comtes du Perche depuis le Xeme siècle, méritent d’être visités, d’un côté nous avons Nogent-le-Rotrou, de l’autre, Villebon.

  • le château aux 2 donjons et 7 tours de St Jean à Nogent le Rotrou, en pierres grises et austères
  • le château en brique de Villebon, propriété privée mais ouverte au public les 1er et 3eme dimanche de chaque mois, classée aux Monuments Historiques.

 

itwia_france_perche40itwia_france_perche43itwia_france_perche47itwia_france_perche41itwia_france_perche46itwia_france_perche42

#EPILOGUE

Un w/e parfait entre nature, sport et décompression. Le plein d’énergie à 2h de Paris.

+++ Bonus Track la vidéo qui fait sourire.

itwia_france_perche50

* photos prises au iPhone6 (sauf exception par Kares Le Roy)
Instagram_Hashtag_Perche

 

Un w/e à L’AGAPA @ Perros-Guirec (22)

itwia_france_bretagne_agapa3

Adresse / 12 rue des Bons Enfants | 22700 Perros-Guirec | France

Telephone/ +33 296 490 110

Tarif / se référer au site selon date et offres spéciales.

Website / lagapa.com

Avec les longs w/e qui s’annoncent en Avril et Mai, qu’il est bon de s’échapper de nos vies urbaines pour aller respirer l’air de la mer… bretonne. 5 bonnes heures de route pour un 5 étoiles . C’est à l’Agapa que je me suis échappée, pour une retraite luxueuse et amoureuse dans les Côtes d’Armor, amor, amor.

L’Agapa c’est une histoire de famille. Une famille tombée sous le charme de la Côte de Granit Rose, des Sept-Îles et du chemin des Douaniers. Surplombant la plage du Trestraou, ce bâtiment de verre aux lignes épurées et ses deux villas annexes abritent des chambres modernes donnant sur la mer ou le jardin.

> Petit déjeuner, déjeuner et dîner au Belouga, le restaurant anciennement étoilé Michelin de l’hôtel qui propose une cuisine de qualité à la fois traditionnelle et innovante. Dos de barbu roulé aux choux et andouilles de Guéméné, confit de cerise aux chouchen et jeunes pousses…

« Un décor raffiné et épuré, face au spectacle de la côte et de l’archipel des Sept-Îles. Voilà bien un cadre séduisant pour un repas ancré dans la mer et le terroir bretons. Et la qualité du service ajoute au plaisir de l’instant… » – Les inspecteurs du guide Michelin 

> Emprunter le sentier des douaniers à Ploumanac’h sur 9km de côte. Site naturel protégé, au milieu d’un paysage insolite où la terre et la mer sont parsemées de rochers de granit rose aux formes découpées par le vent, s’en amuser, s’imaginer toute sorte de personnage, puis respirer. Balade qui vous donne l’impression de bout du monde, pourtant c’est en France que vous êtes.

> A faire : se baigner dans la piscine couverte, transpirer au sauna et/ou au hammam et finir sa relaxation complète au spa Nuxe qui propose une gamme de soins unique en Bretagne, pour un moment de plénitude.

itwia_france_bretagne_agapa17itwia_france_bretagne_agapa19itwia_france_bretagne_agapa21 itwia_france_bretagne_agapa22 itwia_france_bretagne_agapa28itwia_france_bretagne_agapa20itwia_france_bretagne_agapa23 itwia_france_bretagne_agapa12itwia_france_bretagne_agapa13itwia_france_bretagne_agapa5itwia_france_bretagne_agapa14itwia_france_bretagne_agapa24itwia_france_bretagne_agapa4itwia_france_bretagne_agapa27itwia_france_bretagne_agapa18itwia_france_bretagne_agapa8itwia_france_bretagne_agapa11itwia_france_bretagne_agapa2itwia_france_bretagne_agapa15itwia_france_bretagne_agapa26itwia_france_bretagne_agapa25itwia_france_bretagne_agapa10itwia_france_bretagne_agapa30itwia_france_bretagne_agapa9itwia_france_bretagne_agapa321itwia_france_bretagne_agapa29

 

 

#Y ALLER

Itinéraire ici

En voiture : 528km En passant par A11 > 5h00 > 85,00 € (péage 28,70 €) aller simple.

En train : 3h30 en TGV de Paris-Montparnasse, arrivée à Lannion ou Plouarret-Tregor > 100€ A/R.

En avion : 55″ de vol à partir de 120€ A/R jusqu’à l’aéroport de Lannion avec Air France.

#BON WEEK-END

itwia_france_bretagne_polaroids

Une nuit dans un TIPI @ Bousignies (59)

itwia_france_tipi4

Adresse / 96 rue du pont Danat | 59178 BOUSIGNIES | France

Telephone / +33 327 310 855

Tarif / 140€ le w/e

Website / http://tipi4vents.free.fr

Qui aurait crû qu’il fallait se rendre dans le Nord de la France pour dormir dans un tipi venu de l’Ouest américain?

Le tipi (de l'anglais « tepee », lui-même du dakota « thipi », qui signifie « habitation ») est une tente de forme conique traditionnellement utilisée par certaines tribus nord-amérindiennes des Grandes Plaines.
La construction d'un tipi commence en liant ensemble trois perches qui ont pour base le rayon des peaux qui servent de toit, formant ainsi un brelage tripode.
Au centre du tipi, un petit feu sur le sol sert à chauffer et à faire la cuisine. La fumée sort par le sommet du tipi et est canalisée par deux déflecteurs orientables, qui se positionnent dans le sens du vent dans le but de prévenir les refoulements. Un courant d'air circulant entre la draperie et la toile augmente l'aspiration (ou l'effet cheminée).

C’est dans le charmant village de Bousignies situé au coeur du Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut, que Claudine et Hugues ont importé cet habitat traditionnel amérindien et l’ont installé au fond de leur jardin.

Ce jardin est celui d’une maison datant de 1791. Elle penche un peu et elle est remplie d’histoire tout comme la totalité des maisons qui constituent ce hameau. On se sent loin de la ville. Puis la découverte du tipi en sera tout autant surprenant. On se sent loin de notre culture. Cette gigantesque structure faite de longues perches appuyées les unes sur les autres puis recouverte non pas de peau de bête mais d’une toile imperméable.  Il m’aura fallu apprendre à ouvrir et fermé cette toile justement pour laisser échapper la fumée (sans jamais perdre la perche qui permet la manoeuvre) et éviter l’intoxication. Il m’aura donc fallu allumer le feu du poêle à bois pour réchauffer l’intérieur. Puis il m’aura fallu déconnecter, apprécier cet isolement et… dormir paisiblement.

Joli expérience nocturne.

Une cabane affectée aux sanitaires (douche et wc) et une autre dédiée au petit déjeuner jouxtaient le tipi (environ 20m) ce qui vous isolera totalement de la maison de vos hôtes. Au réveil, tartines, beurre et confiture, de quoi remplir nos estomacs, nous avait été préparé par Claudine et c’est sous un soleil nordique que nous avons savouré ce moment.

Dépaysement garantie.

> Dîner dans un estaminet* comme celui du Sabot du Roy. L’accueil -par ce jeune couple qui a repris l’affaire- y est plus que chaleureux. Lui aux fourneaux, elle au service ; tout sourire et délicieux.

*  Un estaminet est un débit de boisson, synonyme de café, mais servant en général de la bière et proposant aussi du tabac. Ils se situent en Belgique, en Nord-Pas-de-Calais et en Picardie. Ils font partie du patrimoine culturel des Pays du Nord.

itwia_france_tipi5itwia_france_tipi3 itwia_france_tipi6itwia_france_tipi2itwia_france_tipi1

#Y ALLER

Itinéraire ici

En voiture : 220 km En passant par A1 > 2h24 > 42,66 € (péage 13,90 €)

En train : 1h50 en TGV de Paris-Nord, arrivée à St Amand les Eaux, puis taxi (environ 20 €).

itwia_france_nord_polaroids

@instagram/itwia

#BON WEEK-END

 

Mama Shelter @ Marseille (13)

itwia_marseille_mama18

Adresse / 64 Rue de la Loubière 13006 Marseille
Tel / 04 84 35 20 00

Tarif / 69€ < 199€  de la MAMA à la MAMA Suite.

www.mamashelter.com

C’est dans cet hôtel désigné par Philippe Starck que j’avais posé mes valises lors de mon escapade dans la cité Phocéenne.

L’avantage du Mama est qu’y dormir est aussi bon qu’y manger. Les chambres sont confortables, les salles d’eau spacieuses, la déco cool (des masques de super héros en guise d’abat-jour) et urbaine mais surtout les iMac mis à disposition pour aussi bien regarder la TV (films gratuits) que de surfer sur les internets et même vous sauvegarder quelques petits souvenirs photographiques (via la webcam). Quand au restaurant, les plats sont simples mais copieux dans lesquels on retrouve les saveurs de nos enfance.

Cet établissement réveillera vos souvenirs d’antan.

Je n’ai qu’une chose à dire : Mama loves you!

ps : Mama se trouve aussi à Paris, Bordeaux, Lyon et… Istanbul!
itwia_marseille_mama11

itwia_marseille_mama19 itwia_marseille_mama15

itwia_marseille_mama5itwia_marseille_mama16itwia_marseille_mama10

itwia_marseille_mama13itwia_marseille_mama8 itwia_marseille_mama12 itwia_marseille_mama9itwia_marseille_mama6itwia_marseille_mama7itwia_marseille_mama20itwia_marseille_mama14

CITE RADIEUSE

itwia_marseille_cité14

ADRESSE / 280 boulevard Michelet 13008 MARSEILLE

WEBSITE / www.marseille-citeradieuse.org

La Cité Radieuse, surnommée la « maison du Fada », est une ville dans la ville de Le Corbusier. Nous sommes en 1947, dans une période d’après-guerre où il faut reconstruire vite pour reloger beaucoup de personnes. Ici commence l’histoire de cette unité d’habitation.

#HISTORIQUE

C’est dans ce contexte que l’État français passe commande à Le Corbusier : la construction d’une unité d’habitation à Marseille. Il lui demande alors de « montrer un nouvel art de bâtir qui transforme le mode d’habitat ». Ainsi, Claudius Petit, du Ministère de la reconstruction, affirme que Le Corbusier « apporte une solution nouvelle à ce problème du logement et transforme l’habitat en un véritable service public » à Marseille.

La Cité radieuse est finalement inaugurée en 1952, après cinq ans de travaux, malgré de nombreuses critiques politiques et architecturales (ce « cube de béton » reste encore aujourd’hui critiqué).

Source : Wikipédia

#DESIGN

Bâtie sous forme de barre sur pilotis (en forme de piètements évasés à l’aspect brutaliste) elle tente de concrétiser une nouvelle forme de cité, un « village vertical » appelé « Unité d’habitation ».

La résidence compte 337 appartements de 23 types différents séparés par des « rues intérieures » (l’appartement « type » est en duplex) et d’un hôtel de 21 chambres. En juin 2013 le gymnase sur le toit est reconverti en lieu d’exposition par Ora-ïto.

Source : Wikipédia

 

> A faire : Réserver une visite guidée d’un appartement auprès de l’office du tourisme du mardi au samedi (hors jours fériés)  à 14h30 et à 16h30 (ici)

> Dormir à l’hôtel Le Corbusier et diner au « Ventre de l’Architecte »  tous les 2 situés dans la 3eme rue* du bâtiment.

* une rue correspond à un étage

itwia_marseille_cité11itwia_marseille_cité10 itwia_marseille_cité9 itwia_marseille_cité16itwia_marseille_cité13itwia_marseille_cité6itwia_marseille_cité2 itwia_marseille_cité5 itwia_marseille_cité1