IN LE CAMPING DU METTEY i am…

DCIM100MEDIADJI_0004.JPG

Les Vosges [voːʒ], département français de Lorraine. Cette simple phrase issue d’une encyclopédie en ligne résumait ma connaissance de ce terroir. Rien ou presque. Si ce n’est Gerardmer et les forêts. Les Vosges m’attiraient mais bien plus que la forêt c’est un autre mode d’hébergement qui avait retenu mon attention : un camping. Moi l’habituée des hôtels de charme et des nuits dans un van.

Il y a 2 ans en feuilletant le magazine EK, mes doigts cornèrent les pages d’un reportage sur les hébergements de vacances intitulé « Architecture Scopique »…

Scopique (adj inv) : relatif à une pulsion qui met en scène la dialectique entre « regarder » et « être regardé »

EK1.png

Exe.gif

… mon « regard » s’est arrêté sur ces images que j’ai précieusement gardées dans un coin de ma tête et sur une note de mon carnet. Finalement il n’avait de camping que son appellation. Champêtre et écologique en lisière de forêt, à 5h de route de Paris.
Quand l’occasion d’un w/e  s’est présentée, j’ai emmené Kares Le Roy et mes amis, le photographe Brice Krum’ (assisté de son extra-accolyte Robert Maurice Debois) et Alexandra Ladovic, l’une des 2 créatrives du duo Blanc Blanc, se ressourcer au domaine du Mettey entre Gérardmer, la Bresse et Remiremont, au coeur du Parc Régional des Ballons des Vosges.

Nous avons donc passé quelques jours dans l’un des 10 écogîtes conçus par l’atelier d’architecture HAHA (épaulée par Studiolada) prouvant ici qu’il est possible de sortir de l’image banale de la cabane et d’utiliser du bois aussi local que possible (Vosges ou Forêt-Noire) tout en étant économique et performant sur le plan thermique.

Loin du tumulte de notre vie si rapide, c’est l’expérience d’une autre vie que nous avons mis en pratique, une vie en pleine nature, dans une maison en bois responsable et écologique. Bel avant-goût que de se réveiller face à un paysage fantastique grâce à la grande baie vitrée orientée sur la vallée, d’engloutir un petit déjeuner copieux dans la lenteur et la paresse, de se balader dans les bois, marchant des heures durant dans le froid vivifiant puis de rentrer se réchauffer auprès du poêle à bois, se lover dans le canapé -spot parfait pour bouquiner- et finir la journée attablés autour d’une raclette avec comme fond sonore nos rires, hauts et forts.

Une retraite qui nous a rempli l’estomac de bons repas et le cœur de beaucoup d’amour. Alex, Brice, Kares on y retourne quand?

Voici donc en images le résumé de ces quelques jours passés au Camping du Mettey.

itwia_vosges_cabane1

Le domaine propose autre chose que les Ecologîtes :

  • Tente suspendue,
  • Bulle, Roulotte,
  • Lodges,
  • emplacements traditionnels.

Adresse / Camping du Mettey**** Chemin du camping | 88120 VAGNEY

Tél / 03.29.23.19.45

Tarif / 110€ la nuit pour un ecogîte de 6 personnes

img_1563-copymoon-6dscf1883moon-25moon-26

itwia_vosges_cabane18

itwia_vosges_cabane6itwia_vosges_cabane12itwia_vosges_cabane9itwia_vosges_cabane5itwia_vosges_cabane4itwia_vosges_foret24

itwia_vosges_foret1

moon-1-copie

itwia_vosges_foret9itwia_vosges_foret15moon-8_bwitwia_vosges_foret21itwia_vosges_foret11

itwia_vosges_foret20itwia_vosges_foret13itwia_vosges_foret4moon-9_bw

itwia_vosges_foret14

itwia_vosges_foret8itwia_vosges_foret10moon-17


🍴Diner au restaurant A Table dans l’ambiance chaleureuse d’un chalet de bois où la tartiflette au Munster (à acheter sur le marché de Gérardmer) ravira vos papilles.

► A faire : un sauna à l’intérieur d’une petite cabane en fuste, une séance à préparerer  soi-même : brûler les bûches, entretenir le feu pour enfin se prélasser dans une vapeur sèche.
« Pour un moment de détente et de bien être. Dans une atmosphère ou règne le parfum du bois et les crépitements du feu qui émanent du poêle à bois. » 
Tarif : 15€/Jour par locatifs.

◐ A voir : la cascade du Bouchot lors d’une très jolie balade pittoresque sur les hauteurs du massif du Mettey avec de magnifiques vues sur le village de Vagney.
> Se renseigner sur le site de l’Office de Tourisme de Vagney.

#Y ALLER

Itinéraire ici!

En voiture : A 20 mn de Gerardmer et La Bresse, à 15 mn de Remiremont, à 4h30 depuis Paris.

En train : 3 h en TGV depuis Paris-Gare de l’Est via Nancy, arrivée à la gare de Remiremont.


Merci à Eric et Emma pour leur chaleureux accueil.

*Article en collaboration avec Le Camping du Mettey, le contenu -texte+images- a été pensé en totale liberté éditoriale.

 

> Retrouvez-moi sur Instagram avec le hashtag #inlesvosgesiam pour découvrir tous les souvenirs de ce w/e hivernal.

#BON WEEK-END

 

IN LES ECHASSES i am…

itwia_lesechasses8

#CABINCRUSH

Je voue un certain culte aux cabanes quelles qu’elles soient, je collectionne les ouvrages sur le sujet, passe des heures sur les internets à la recherche de lieux atypiques et expérimente dès que je le peux ceux que j’ai répertoriés sur une to do-liste particulière. Quand en traversant les Landes l’été dernier, j’ai souhaité l’espace de quelques heures délaisser le van, c’était pour nous offrir une retraite bucolique dans un lieu idyllique.

Ceux qui me suivent sur Instagram, l’ont déjà vu passer, pour les autres ici commence cette histoire au magnifique eco-lodge Les Echasses

📍Dormir ici, le plus bel endroit du monde @lesechasses | Saubion (40)

Une photo publiée par Charline Gerbault – ITWIA (@itwia) le 24 Août 2016 à 9h11 PDT

 

Il était 15h passé lorsque nous sommes arrivés dans le petit village de Saubion. Thomas, maître des lieux, fièrement dressé sur son pick up, nous attendait, entre 2 piquets à planter, un système d’arrosage à installer, une végétation à s’occuper. Le tutoiement fut immédiat, un accueil très amical. Puis la famille s’est agrandie, Claire est apparue,  Mia, Ulysse et Salomé se sont joints au comité d’accueil. Très vite je me suis sentie comme un membre de ce clan que pourtant je ne connaissais pas. Les présentations faites, il était temps pour nous de découvrir notre logis…

C’est un endroit où nous accueillerons nos amis, nos familles, nos proches aussi bien que nos hôtes. Ce sera aussi une fenêtre sur le territoire qui nous entoure, la région, sa langue, sa culture, ses savoir-faire, sa gastronomie.

itwia_lesechasses1itwia_lesechasses47

Totalement intégré dans un paysage savamment pensé, 6 modges conçus par l’architecte Patrick Arotcharen composent le domaine. Nous avons accédé au notre après avoir contourné un premier bassin puis longé un second via un cheminement bordé d’herbes hautes et autres graminées. Toute cette flore n’existait pas il y a de ça 2 ans, un champ de maïs acquis une décennie auparavant a été complètement transformé par le paysagiste catalan Marti Franch.

L’architecte a souhaité poser des tentes entre les dunes, sur l’eau. Il a imaginé ces structures de bois et de verre posées sur des piquets, la légèreté, l’enchainement des courbes et des pliages, ces toitures démesurées et ces ventelles qui transforment le rapport intérieur / extérieur. 

itwia_lesechasses5itwia_lesechasses4itwia_lesechasses2

Le notre était le n°5. A peine la porte poussée, ce sont les effluves du bois qui ont éveillé mon odorat. Je suis entrée, j’ai perdu la tête. Mon regard ne savait plus où se poser : vers l’extérieur, sur l’étang que je devinais à travers la baie vitrée, ou à l’intérieur sur chacun des éléments qui composaient la chambre? La salle de bain que j’aperçu à travers une épaisse cloison de bois méritait qu’on la cite : du plan de travail en lévitation à la sélection des produits AESOP. Aucune faute de goût, que du beau, que du bon.

Une fois tous les détails de la chambre passés en revue, la douche expérimentée, je suis partie explorer les moindres recoins du site : faire le tour de l’étang en prenant toujours garde ni d’être vu de mes voisins ni de les voir, m’assoupir quelques instants dans un hamac en me laissant bercer par le vent, nager seule dans la piscine, me balader à travers le verger qui alimentera demain les plats de nos hôtes. Enfin je suis revenue au point de départ, « chez-moi », pour lézarder en toute quiétude sur ma terrasse privée.

Puis la nuit est venue, la seule que nous ayons réservée. Au réveil, ma première pensée a été de rester ici toute ma vie. Cela étant rationnellement impossible, j’ai simplement espéré d’y rester encore un peu plus. « Kares? » – « oui » – « je pense à un truc… » – « non Charline ce n’est pas sérieux de rester une nuit de plus » – « mais je ne t’ai encore rien exprimé! A quoi ça sert d’être sérieux? » – « à rien, j’y pense comme toi ». J’ai décroché le combiné et prolongé le séjour.

Voici donc en images le résumé de 3 jours et 2 nuits passés au sublime domaine Les Echasses.

Adresse / 701 route des bruyères | 40230 Saubion

Web / Les Echasses

✔ à partir de 250€ la nuit sans petit déjeuner (15€ en sus) selon la saison

itwia_lesechasses19

itwia_lesechasses18itwia_lesechasses22

itwia_lesechasses29itwia_lesechasses28itwia_lesechasses10itwia_lesechasses3itwia_lesechasses37

itwia_lesechasses48itwia_lesechasses54itwia_lesechasses49itwia_lesechasses53itwia_lesechasses7itwia_lesechasses14itwia_lesechasses43

itwia_lesechasses38itwia_lesechasses39


♡ Merci à Salomé, Ulysse, Mia, Claire & Thomas pour leur accueil.

itwia_lesechasses

*Article en collaboration avec Les EchassesLe contenu -texte+images- a été pensé en totale liberté éditoriale.

Suivez-moi sur mes réseaux préférés : INSTAGRAM @itwia et FACEBOOK #ITWIA.