IN ISTANBUL i am…

ISTANBUL_justmapit_3000px

Istanbul ou Istamboul est la plus grande ville et métropole de la Turquie et la préfecture de la province homonyme, dont elle occupe environ 50 % de la superficie mais plus de 98 % de la population. Elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1985.

Située de part et d’autre du détroit du Bosphore — donc à cheval sur deux continents l’Europe et l’Asie —, Istanbul est généralement considérée comme européenne parce que la ville historique est située sur la rive occidentale du détroit.

Istanbul c’est aussi la ville aux 7 collines dont la skyline est constituée de minarets et de coupoles appartenant aux centaines de mosquées impériales de la ville. Alors c’est parti la visite des sites religieux.

itwia_istanbul12

> Dormir au Four Seasons Hotel situé dans le quartier historique qui était originellement une prison ou au Mama Shelter Istanbul de l’autre côté dans le quartier moderne de Beyoğlu.

> Un HAMMAM est l’activité Bien-Être à ne pas rater tant pour le plaisir du corps que pour le cadre somptueux (essayer au Galatasaray Hamami): s’allonger sur du marbre chaud et se laisser masser à travers les immenses nuages de mousse que fabriquera votre masseur(se) à l’aide d’un linge humide et savonneux. Poétique.

> Déjeuner d’un kebab, le plat national turc, au Develi, au Beyti, au Hamdi ou au Zinhan.

itwia_istanbul58 itwia_istanbul59

 

LA RIVE EUROPEENNE & la ville historique

#1 Sultanhamet

Arrivée tard dans la nuit de l’aéroport, c’est une guesthouse (Best Island Hostel ici) du quartier de Sultanhamet que j’avais réservé pour plus de pratique. Et quel bonheur que de se réveiller quelques heures plus tard et d’ouvrir les volets et les yeux sur Sainte Sophie.

Journée(s) culturelle(s) en perspective en restant dans ce quartier remplis de mosquées, de bazars et de marchands de tapis.

  • Sainte-Sophie (Ayasofya)
L’église Sainte-Sophie est aussi appelée Ayasofya : les deux signifient Sainte Sagesse, mais une confusion est possible avec le prénom Sophie avec la première dénomination. Or, elle ne fut jamais dédiée à une sainte qui s'appelle Sophie. Depuis son ouverture en 537, ce bâtiment vieux de quinze siècles fut l’objet de nombreuses réparations dont la principale, effectuée par l’architecte Sinan, permit de sauvegarder le dôme. Elle fut transformée en mosquée à la suite de la prise de Constantinople en 1453. Quatre minarets furent ajoutés sous le règne de différents sultans. Mustafa Kemal Atatürk la fit transformer en musée en 1934. La construction, célèbre pour ses mosaïques à fond d’or, est couverte d’une coupole à quarante côtés ayant un diamètre interne de 30,80 à 31,88 m et une hauteur de 55,60 m.

itwia_istanbul1itwia_istanbul11itwia_istanbul5itwia_istanbul8itwia_istanbul2itwia_istanbul4itwia_istanbul53itwia_istanbul13

  • La Mosquée bleue (Sultanahmet camii)
Cette mosquée fut, jusqu’à la fin du xxe siècle, la seule de Turquie à être entourée de six minarets. Elle fut construite par l’architecte Sedefkâr Mehmet Ağa sous le règne du sultan Ahmet Ier entre les années 1609 et 1616. L’intérieur de la mosquée, qui encadre une cour de 64×72 m, est éclairée par 260 fenêtres. Ce sont ses nombreuses faïences de couleur bleue, verte et blanche qui lui ont valu le nom de « Mosquée bleue » en Europe. Quant aux calligraphies, elles sont l’œuvre de Seyit Kasım Gubarî, originaire de Diyarbakır. La Mosquée bleue est l'une des plus visitées à İstanbul qui s'est néanmoins dotée de 565 mosquées dans son histoire.

itwia_istanbul15

  • Le palais de Topkapı (Topkapı sarayı)
Ce palais fut le centre administratif de l’Empire ottoman après la chute de Constantinople. Il est situé au bord de la vieille ville d’Istanbul, avec une vue à la fois sur la mer de Marmara et sur le Bosphore. Ce palais des sultans, à la pointe de la Corne d'Or, s'étend à l'emplacement d'une antique oliveraie.

Cette première journée s’est concentrée sur le quartier historique, oscillant entre Aya Sofia et la Mosquée Bleue. J’en ai pris plein les yeux avec les mosaïques à fond d’or de la première et les faïences colorées de la seconde. En fin d’après midi, c’est sous un arbre du parc Gülhane Parki que j’ai cédé au plaisir de la sieste afin de régénérer mon énergie pour ensuite entamer la visite du Palais Topkapi.

itwia_istanbul61

 

> A ne pas manquer : les 60 réservoirs souterrains de Yerebatan Sarniçi, construits pour irriguer les jardins de la Constantinople byzantine. 9712m2 et 336 colonnes de marbre. Fraicheur et tremblements dans cette forêt architecturale.

> Prendre un thé dans le patio de la medresa Cafer Ağa pui se promener dans la rue adjacente de Soğukçeşme sokak.

> A faire : une excursion de 8,5km sur les remparts de Marmara, hauts de 12 < 15m, conçus pour protéger la cité d’une attaque maritime.

#2 Eminönü

Le jour suivant, j’ai zigzagué durant une demi-journée au Grand Bazar (Kapalıçarşı littéralement « marché couvert »), dans ce labyrinthe de couloirs qui s’étend sur…  plusieurs hectares. Il est l’un des plus grands bazars au monde avec cinquante-huit rues intérieures et quatre mille boutiques et qui attirent entre 250000 et 500000 visiteurs par jour même les Turcs s’y rendent encore souvent.

Considérablement élargi au XVIe siècle sous Soliman le Magnifique, la partie la plus ancienne date de 1455 et a été construite sur ordre de Mehmed II. Il a été restauré et partiellement reconstruit suite à un tremblement de terre.

itwia_istanbul40itwia_istanbul41itwia_istanbul42itwia_istanbul43itwia_istanbul50itwia_istanbul45itwia_istanbul47

Après m’être enrichie, c’est vers la gare Sirkeci, la gare terminus du mythique Orient-Express qui relia Paris à Istanbul pendant près d’un siècle, que je me suis rendue. C’est là qu’arrivent les trains en provenance d’Europe et c’est à partir d’ici aussi que j’ai décidé de quitter ce côté en traversant le pont Galata où siègent des dizaines de pêcheurs.

Avant de le traverser il faut absolument goûter un sandwich de poisson grillé (Port made/made at the Port) sur l’embarquadère.

itwia_istanbul27itwia_istanbul28 itwia_istanbul38 itwia_istanbul39 itwia_istanbul18 itwia_istanbul19itwia_istanbul36

 

LA RIVE EUROPEENNE & la ville moderne

Quartier huppé du XIXeme siècle qui vit une transformation urbaine, il s’agit de la zone culturelle et arty stambouliote, de nombreux théâtres, cinémas, galeries d’art, bars et restaurants occupent le quartier. Il est bon de s’y perdre à travers les nombreux passages (Çiçek Paşik) où d’y fumer un narguileh.

 

#3 Karaköy

En venant de franchir la Corne d’or via le pont de Galata, c’est vers le haut qu’il faut projeter son regard. Il va falloir monter les ruelles penseuses qui se trouvent devant soi ou emprunter le Tünel et ses 573m de long sur une pente à 17% qui relie les quartiers de Karaköy et Beyoğlu en 2 minutes 30.

En début de journée, prendre son petit déjeuner chez Markiz Patisserie situé en façade d’un passage du même nom, vous transportera dans l’époque Art Nouveau. Oui c’est un français qui a conclu ce lieu au début du XXeme siècle : J-A Arnoux.

> A faire : La tour de Galata (Galata kulesi) Construite par les Génois en 1368, est située au sud de Taksim sur la rive européenne. Elle offre une vue panoramique d’İstanbul et de la Corne d’Or. Appelée Tour du Christ par les Génois, elle faisait partie du système de protection de Galata, ancienne colonie génoise, dont les remparts furent entièrement démolis en 1453.

> Shopping chez Kağıthane (House of Paper) est une petite boutique de design à Karaköy, situé dans la rue française* mais aussi chez Building entre autre…

Le site www.unlike.net  est une mine d’or pour les bonnes adresses.

* improbable reproduction urbaine du Paris des années 20/30 où l’on prend un verre au Café Désir, au Rendez-vous ou encore au Je t’aime. Nostalgique.

itwia_istanbul16 itwia_istanbul52 itwia_istanbul21

 

#4 Beyoğlu

> Flâner dans istiklal Caddesi et déguster des mezze (hors-d’œuvre) et du raki (alcool anisé) en bonne compagnie dans l’une des meyhane (tavernes) de Nevizade Sokak ou de Sofyali Sokak.

> A faire : une visite au Istanbul Modern Sanat Müsezi est un musée d’art contemporain, inauguré Décembre 2004, qui présentent principalement des artistes turcs.Le musée situé sur les rives du Bosphore a été aménagé dans un ancien entrepôt désaffecté du site de Tophane, le premier de ce genre en Turquie.

Il est aussi bon d’y déjeuner sur la terrasse qui surplombe le Bosphore et offre une vue sur la Corne d’Or.

itwia_istanbul35itwia_istanbul46

 

#5 Taksim

C’est depuis la place Tünel qu’il sera bon de débuter une balade à travers les 2 ruelles sacro sainte de Asmalı Mescit Sokak et Sofyalı Sokak. L’esprit bohème y règne depuis des décennies.

itwia_istanbul56itwia_istanbul57

 

#6 Ortaköy

(littéralement village du milieu en turc)

Je n’ai eu un aperçu de ce quartier que depuis un bateau de croisière (voir plus bas) sur le Bosphore. Mais ce que j’en ai aperçu était sublime : des palais, des mosquées, des résidences royales qui se succèdent les uns aux autres.

> A voir : la mosquée d’Ortaköy (Büyük Mecidiye Camii), située sur la pointe du Defterdar, est accessible directement en bus, ou à pied après avoir longé le palais de Dolmabahçe du même architecte d’origine arménienne Nikoğos Balyan au milieu du XIXeme siècle.

> A faire : le marché du dimanche de jour comme de nuit.

> Pause Déjeuner au House Café Ortaköy.

itwia_istanbul29

 

LE BOSPHORE

Le Bosphore (İstanbul Boğazı ou Boğaziçi en turc) est le détroit qui relie la mer Noire à la mer de Marmara et marque, avec les Dardanelles, la limite méridionale entre les continents asiatique et européen. Il est long de 32 kilomètres pour une largeur de 698 à 3 000 mètres. Il sépare les deux parties anatolienne (Asie) et rouméliote (Europe) de la province d’Istanbul.

> Excursions d’une journée depuis l’embarcadère d’Eminönü pour gagner la rive asiatique après le pont Boğaziçi Köprüsü.

Départ tous les jours dès 07h00 jusqu’à 21h30 pour 20 YTL avec la compagnie publique qui reste la moins chère et la plus

www.ido.com

itwia_istanbul55 itwia_istanbul31 itwia_istanbul30 itwia_istanbul32 itwia_istanbul34

LA RIVE ASIATIQUE

#7 Üsküdar

De son premier nom Scutari ou « ville d’or », ce quartier est marqué par une population identitaire forte, le quartier est connu pour abriter des retraités, des membres de plusieurs communautés, de nombreux étudiants en raison des prix de l’immobilier peu élevés et de la centralisé du quartier. Située au bord du Bosphore, Üsküdar est un mélange atypique où on sent l’odeur de la mer et où on peut entendre les sirènes de bateaux, le ronronnements des vapur, le cri des mouettes et d’où on bénéficie d’une des meilleures vues sur la rive européenne.

> Prendre un véritable çay turc

> A faire : monter en haut de la tour de Léandre (Kız kulesi en turc : « tour de la jeune fille »), campée sur un îlot à 200 mètres de la rive d’Üsküdar, cet ancien phare et poste douanier offre une vue globale sur la ville.

#8 Kadiköy

Le « village du juge » fût tour à tour agricole, résidentiel, commercial jusqu’à être aujourd’hui un important pôle de transport maritime vers la rive européenne.

Istanbul a également ses « Champs-Élysées », s’étendent sur 6 km entre Kadıköy et Bostancı et se nomment Bağdat Caddesi (l’avenue Bagdad). Bordée d’arbres, l’avenue abrite des centres commerciaux, des boutiques de vêtements, d’élégantes boutiques où l’on trouve les plus célèbres marques de la planète, des restaurants traditionnels ou offrant une large palette de cuisine du monde, des pubs et cafés, des concessionnaires automobiles de luxe…

> A visiter : la gare de Haydarpaşa de style Belle Epoque, située sur des remblais du Bosphore. Son histoire et sa localisation stratégique en ont fait le terminus ouest de la ligne principale Istanbul-Ankara et a été le terminus ouest du chemin de fer de Bagdad (Istanbul – Konya – Adana – Alep – Bagdad) et du chemin de fer du Hedjaz (Istanbul-Konya-Adana-Alep- Damas – Amman – Medine).

> A voir :

 

LES INRRATABLES que j’ai raté

Si vous souhaitez une vue panoramique sur la ville, rien ne vaut une escapade en mer de Marmara jusqu’aux îles des Princes. L’archipel est composé de neuf îlots (les plus importantes sont les 4 premières) :

  • Büyükada (en grec Prinkipo Πρίγκηπο(ς), Prinkipo(s), de πρίγκιπας sens « prince ») de 5,46 km2,
  • Heybeliada (Halki en grec : Χάλκη Halki) de 2,4 km2,
  • Burgazada (Antigoni en grec : Αντιγόνη Antigoni) de 1,5 km2,
  • Kınalıada (Proti en grec : Πρώτη Proti, sens « Premier », la plus proche d’Istanbul) de 1,3 km2,
  • Sedef Adası (Grec classique Τερέβινθος Terebinthos et grec moderne : Αντιρόβυθος Antirovithos sens mère des perles) de 0,157 km2,
  • Yassıada (Grec : Πλάτη Plati, sens île plate) de 0,05 km2,
  • Sivriada (Grec : Οξειά Oxeia, sens le même, île fine) de 0,05 km2,
  • Kaşık Adası (Grec : Πίτα Pita, sens île de la cuillère(pour sa forme)) de 0,006 km2,
  • Tavşanadası (Grec Νέανδρος Neandros, sens île de la souris) de 0,004 km2.

Terre d’exil des princes byzantins, lieu de villégiature de la grande bourgeoisie stambouliote depuis le xixe siècle, les îles donnent à voir de majestueuses demeures en bois, entourées de jardins plantés de bougainvilliers et de camélias. En haut d’une colline à Büyükada, le monastère grec Saint-Georges, qui date du xe siècle, est un important lieu de pèlerinage. L’orphelinat grec sur Büyükada est quant à lui l’un des plus grands bâtiments en bois de la ville. Comme toute circulation automobile y est interdite, les îles constituent aujourd’hui un lieu de détente et de loisirs pour les Stambouliotes fuyant pour quelques heures la pollution et le bruit de la ville.

> Y aller : Par « vapur » de KabatşEminönü en 1h30. Autres bateaux au départ de Bostanci et de Kadiköy. Deniz otobüsü (express) de Kabatas et, le soir, d’Eminönü. Le déplacement d’une île à l’autre par « vapur » est gratuit.

 

# GÜVENLI YOLCULUK 

itwia_istanbul24

PS : soon en Turquie, de la Cappadoce aux côtes Lycéennes.

 

Une réflexion sur “IN ISTANBUL i am…

  1. Pingback: IN TURKEY i am… | I.T.W.I.A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s