De Palais en Palais

Le précédent city guide IN SEOUL i am n’aurait pas été complet si j’avais évincé le patrimoine ancestral qu’offre Séoul. Bien trop important il méritait un article à part entière. Des hanoks, ces villages traditionnels qui abritaient la résidence de la famille royale et les hauts dignitaires de la cour, aux Palais, il n’y a qu’un pas. Prenons alors le temps de se balader, d’admirer l’architecture unique de ces monuments, de se prendre pour des princesses. Peu importe les mots, laissons place aux images et au voyage.

#Palais Changdeokgung & son jardin Huwon (Jardin secret) 창덕궁과 후원

* Patrimoine mondial de l’UNESCOitwia_seoul_changdeokgung1

  • Adresse / Seoul, Jongno-gu, Yulgok-ro 99
  • Comment s’y rendre / Métro ligne 3, station Anguk, à 500 mètres de la sortie 3
  • Horaires / Fév~mai, sept~oct 09h00~18h00 / Mai~août 09h00~18h30 / Nov~janv 09h00~17h30 (fermé tous les lundis)
  • Tarifs / Adulte 3 000 won ou 8000 won avec la visite du Jardin (gratuit tous les derniers mercredis du mois pour les personnes vêtues du hanbok)
  • Site / http://eng.cdg.go.kr/ (anglais)

Le palais Changdeokgung a été construit en 1405 en tant que second palais du roi Taejong, le troisième roi de la dynastie Joseon. La principale caractéristique du lieu réside dans son utilisation de l’environnement naturel. Le site offre ainsi une très belle harmonie entre les bâtiments, les parcs, mais aussi les petites pierres et les arbres. C’est d’ailleurs peut-être pour cette raison que les rois de Joseon préféraient généralement ce temple à Gyeongbokgung. Il s’agit par ailleurs du temple ayant servi le plus longtemps de lieu de résidence pour les rois en Corée. Il s’agit également du palais le mieux conservé dans la capitale, il a été classé en 1997 au patrimoine mondial de l’Unesco.

► A faire : la visite du « Jardin secret » avec une guide (obligatoire) à 10h30 ou à 14h30, la visite dure 1h30 et nous est contée en anglais.

◐ A voir  : le hall Seongjeongjeon, restauré en 1647, d’où le roi administrait le royaume et qui serait le seul bâtiment de Corée qui aurait gardé intact ses tuiles bleu-vert.

itwia_seoul_changdeokgung19

itwia_seoul_changdeokgung5itwia_seoul_changdeokgung6

 

#Palais Gyeongbokgung 경복궁

itwia_seoul_gyeongbokgung1

  • Adresse / Séoul, Jongno-gu, Sajik-ro 161
  • Comment s-y rendre / Région Sudogwon, métro ligne 3, station Gyeongbokgung, sortie 5
  • Horaires / Mars~mai, sept~oct 09h00~18h00 / juin~août : 09h00~18h30 / Sept~fév : 09h00~17h00 (fermé tous les mardis)
  • Tarifs / Adulte 3 000 won / Adolescent et enfant 1 500 won (gratuit tous les derniers mercredis du mois pour les visiteurs vêtus du hanbok)
  • Site / http://www.royalpalace.go.kr:8080/html/eng/main/main.jsp
    (anglais)

Le palais royal Gyeongbokgung est le premier palais construit durant la dynastie Joseon. Achevé en 1395, le palais fut détruit par un icendtie durant l’invasion du Japon en Corée (1592~1598) avant d’être laissé en friche durant près de 270 ans. Ce n’est qu’en 1867 que le site fut reconstruit pour remettre en avant la noblesse de la famille royale. Le palais traversa une autre période de détériorations durant la période colonialiste du Japon en Corée avant d’être rénové progressivement à partir des années 1990. Finalement, en 2010, la grande porte principale du palais a retrouvé sa place iniitiale en face de la place Gwanghwamun.

itwia_seoul_gyeongbokgung7itwia_seoul_gyeongbokgung6

#Palais Deoksugung 덕수궁

itwia_seoul_deoksugung1

  • Adresse / Seoul, Jung-gu, Sejongdae-ro 99
  • Comment s’y rendre / Métro ligne 1 et 2, à 100 mètres de la sortie 1
  • Horaires /  09h00~21h00 (fermé tous les lundis)
  • Tarifs / Adulte 1 000 won / Adolescent et enfant 500 won (gratuit tous les derniers mercredis du mois pour les personnes vêtues du hanbok).

Initialement dénommé Gyeongungung, le palais Deoksugung était le deuxième palais le plus utilisé par les rois durant la dynastie Joseon. Le palais fut d’abord utilisé comme palais temporaire par le 14ème roi de Joseon (Seonjo) durant l’invasion du Japon en Corée. Ce n’est qu’à partir du règne du 26ème roi de Joseon (roi Gojong) que le palais est devenu palais royal. Le palais changea de nom suite à la destitution du roi Gojong pour l’accès au trône de Sunjong, le dernier roi de la dynastie Joseon.

◐ A voir  : la relève de la garde qui se transforme en une parade traditionnelle de 30 minutes qui depuis 1996 se déroule devant la porte Daehanmun. Elle se tient trois fois par jour à 11h00, 14h00 et 15h30. 

itwia_seoul_deoksugung5itwia_seoul_deoksugung2

itwia_seoul_deoksugung7

#King Sejong Statue (세종대왕 동상)

Une large statue de bronze du Roi Sejong est présente sur la place Gwanghwamun au milieu du boulevard Sejong-ro qui commence du palais Gyongbokgung où le Roi Sejong est monté sur le trône et où il mourut. Le Roi Sejong est le premier roi qui est monté sur le trône et a décédé au même endroit. La statue du héros national a été installée à cet endroit pour accroitre la fierté nationale parmi les coréens et pour représenter l’aspiration des coréens à la grandeur culturelle au vu des grandes réalisations culturelles du Roi Sejong.

  • Adresse / Sejong-ro, Jongno-gu, Seoul-si
    서울특별시 종로구 세종대로 175 (세종로)
  • Comment s’y rendre / Station City Hall (métro ligne 1 ), sortie 3, 4 ou Station Gwanghwamun (métro ligne 5)

itwia_seoul_kingsejong1

Source : french.visitkorea.or.kr


Il y a tant d’autres choses à voir, à visiter, à gouter dans cette capitale que je n’ai pu tout vous présenter ici mais retenez que sont à planifier :

  1. Les palais Changgyeonggung et Gyeonghuigung
  2.  Le sanctuaire de Jongmyo
  3. Passer une nuit dans un hanok.

# 즐거운 여행


Suivez-moi sur mes réseaux préférés : INSTAGRAM @itwia et FACEBOOK #ITWIA.

Instagram_Hashtag_Seoul

IN SEOUL i am…

itwia_seoul2

« J’ai envie d’aller à Séoul, ça ne te dit pas?« 

Il y a un peu plus d’1 an, mon amie Dévika, au détour d’une conversation sur nos envies de voyages, me posait cette simple question. J’y avais déjà songé, sans jamais mettre en place ce projet malgré quelques occasions présentées. Mais ce jour là ma réponse fût d’une rapidité sans nom : OUI. 10 jours plus tard nos vols étaient réservés, profitant d’une opération promotionnelle de la compagnie AIR CHINA qui tombait à point (ce qui signifie une escale à Pekin ou Shanghai). Il n’y avait plus qu’à patienter jusqu’à ce fameux 19 Mai 2017, date de notre envol. Temps suffisant pour organiser notre itinéraire urbain.

Séoul 서울 (prononcer Sowl) est la capitale et la plus grande ville de la Corée du Sud. Située sur le fleuve Han, au nord-ouest du pays, elle compte une population d’environ dix millions d’habitants intra-muros et 25 620 000 dans son aire urbaine (qui inclut notamment Incheon), ce qui fait d’elle la troisième mégapole la plus peuplée au monde après Tokyo et Mexico, et juste devant New York. En outre, la ville est le lieu de résidence de près de la moitié de la population sud-coréenne. La zone démilitarisée (DMZ) est, quant à elle, à environ 45 kilomètres du centre-ville.

Fondée il y a deux mille ans par le royaume Baekje, l'un des Trois Royaumes de Corée, Séoul est pendant plus de cinq cents ans la capitale du royaume de Joseon. À la fin du XIXe siècle, rompant avec une longue tradition d'isolement, Séoul s'ouvre aux étrangers et notamment aux États-Unis : elle est la première ville d'Asie de l'Est à avoir l'électricité, l'eau courante, le téléphone et un réseau de tramway. Occupée par le Japon de 1910 à 1945 et rebaptisée Gyeongseong, la ville devient la capitale de la République de Corée lors de sa proclamation en 1948. Elle sera gravement endommagée lors des conflits de la Guerre de Corée, dont la bataille de Séoul fut l'un des évènements majeurs : le palais de Gyeongbokgung et sa grande porte sont notamment incendiés. Reconstruite dans les années 1960 et 1970 avec l'aide des États-Unis, elle connaît une forte industrialisation et devient le visage d'une Corée du Sud en voie de modernisation. Depuis les années 1990, Séoul a vu sa population croître de manière importante, notamment grâce à l'afflux de migrants d'Asie du Sud-Est.

Source : Wikipedia

✈ AIR CHINA vol avec escale à Pékin : 480€ A/R

+ taxi, métro, bus, vélo, à pied, tous les moyens sont bons pour découvrir la capitale coréenne.

+ avoir une amie d’origine coréenne qui vous donne TOUS ses tips ou lire cet article 😉 merci Fanny

+ télécharger ma carte Mapstr @itwiablog ou ma Google map ci-dessous. Pourquoi? Car ni vous ni moi ne sommes bilingue en coréen, il sera donc mission impossible, je répète impossible (!) de se repérer dans la ville ou sur une carte lambda. Je vous aurai prévenu 😉

☽ Vivre comme une Séoulienne, c’était pour moi 2 options avec un dénominateur commun la « chambre avec vue ». Pour la 1ere option je voulais dominer la ville depuis un gratte-ciel de Gangnam-Gu, quartier populaire et dynamique. Pour la 2nde option je voulais observer la ville depuis les collines d’Itaewon, quartier plus trendy et tranquille. Une fois n’est pas coutume c’est sur @AirBnb que mes vœux se sont exhaussés, avec l’appartement de Rachel ici puis dans la maison d’artiste de Soo nommée GrandMa Stay – Tarif : 50 < 75€/nuit ✔

Vous pouvez les retrouver dans ma Wish List « Dong Dong Seoul« .

itwia_seoul_airbnb7

🍴 Manger! Gouter! Soyez gourmand(e)! Après 6 jours à Séoul à raison de 3 repas/jour (parfois 4) ce sont 18 food places que j’ai expérimenté.  La gastronomie aura eu raison de nous pour notre plus grande satisfaction. Dans la longue liste de ces lieux figurant sur ma carte, Dieu sait qu’il vous faudra plus d’une semaine pour tous les faire.

◐ A voir  : les jeunes coréennes habillées comme des princesses d’un autre temps.

► A faire : visiter les palais impériaux (article à venir prochainement).

ღ Shopper des chaussettes ornées de drapeaux coréens, des masques « kawaï » pour la peau, des goodies en tout genre.


Celles et ceux qui avaient suivis mes pérégrinations#inseouliam sur Instagram avaient déjà eu un aperçu de mes clichés, pour tous, découvrez mon récit et mes bonnes adresses dans ce premier volet dédié aux quartiers qui composent la ville.

Les « DONG » explorés ont été les suivants : GANGNAM > YEOUIDO/NORYANGJIN > EWHA > ITAEWON > JUNG > SAMCHEONGDONG > GWANGHWAMUN


# GANGNAM

Jour 1 : C’est à Gangnam que nous avons établi nos quartiers pour les 3 premières nuits. Je souhaitais vivre la ville de 2 manières #2salles2ambiances. Je rêvais, aussi bizarre cela puisse paraitre, de néons et de spots à l’instar de New-York ou d’Hong-Kong. Quartier d’affaire,  de bars et boîtes de nuit, nous avons pourtant pris notre temps dans des rues où tout va vite, très vite, trop vite. Nous avions presque nos habitudes, nos adresses de petit déjeuner, nos boutiques coup de coeur et même notre square où nous assoupir.

itwia_seoul_charline1

De jour comme de nuit, la lenteur n’est pas au programme dans ce quartier où les cravates cachent souvent un cœur de noctambule. 

◐ A voir  : la Maison Hermès de Dosan Park, « dû à l’architecte d’origine grecque Rena Dumas, épouse de l’ancien patron d’Hermès, Jean-Louis Dumas, cube presque parfait, ingénieusement découpé sur un mode symétrique pour faire circuler air et lumière dans des espaces généreux, est recouvert d’une peau de verre parcourue de linéaments or sombre sensibles aux sautes d’humeur des saisons et des jours. L’ensemble est strict, s’il est parfois un peu agaçant par les inévitables concessions faites au rituel du luxe dans ce type d’édifice. » Source : Le Monde |

► A faire : se perdre dans les rues de Sinsa Dong, celle de Dosan-Daero la rue commerçante assez cool et plus encore dans les rues adjacentes.

☕ Petit déjeuner au Nilk Factory pour un café au lait d’amande, leur spécialité ou chez The Original Pancake House (chaine originaire de Portland, US) pour un breakfast de compétition ou encore chez 88 Bread pour se sentir comme à la maison.

🍴 Bruncher chez Bad Farmers, gouter chez The Pancake Epidemic et diner dans un bulgogi 불고기 ; littéralement « viande au feu », également connu sous le surnom de « barbecue coréen » dont la viande est marinée puis grillée, ajouté à cela du riz, du kimchi, une feuille de kaetnip ou encore de la pâte de soja mélangée avec du kochujang. A vos dicos!

ღ Shopper des mignonnettes chez LINE Friends coffre & store, mais ne surtout pas rater  Queenmama Market, le concept store à faire palir ceux du monde entier, outre sa boutique située au rdc, le café se trouvant en roof-top agrémenté d’une terrasse parfaite pour un dernier verre avant le diner.

itwia_seoul_gangnam1

itwia_seoul5

itwia_seoul_queenmama9

itwia_seoul_queenmama3itwia_seoul_bulgogi1itwia_seoul_bbq1

# YEOUIDO / NORYANGJIN

Jour 2 : Loin du tumulte de Gangnam-Gu, mon amie Fanny m’avait vivement conseillé de voir la ville en longueur. C’est donc un autre point de vue qui s’offrait à nous depuis les quais du fleuve Han, fleuve qui se sépare en deux bras autour de Yeouido et de ses gratte-ciel. Pour parcourir la dizaine de kilomètres sur berges depuis les Sebitseom 빛섬 (également connus sous le nom d’îlots Sebit,  composés de 3 îles: Gavit, Chavit et Solvit) jusqu’au parc Yeouido, rien de plus agréable que le vélo, loué à proximité du métro Ttukseom Resort ; la piste cyclable était des plus tranquille, balade rythmée par les ponts massifs et les pêcheurs passifs.
C’est à l’heure d’or, que cette ville, observée tel un panorama tout au long de cette journée, allait se présenter à nous sous un autre visage, un visage plus surprenant, un visage plus chaud, un visage doré. Depuis le 60eme étage de la tour 62, nous avons surplombé Seoul en hauteur sur 365°. Arrivées vers 17h00, la flânerie aura duré au moins 2h puisque le soleil qui se trouvait au-dessus de nos têtes, s’est couché devant nous à l’horizon. Clap de fin. C’était sans compter sur notre appétit insatiable et l’envie de découvrir le marché de Noryangjin, quartier fort citadin qui vit pour et par la mer.
itwia_seoul_somesevit1
Les plus fins gourmets viennent y savourer tout ce que l’océan connaît de comestible tandis que les curieux viennent s’étourdir au bruit de la vente aux enchères du marché au poisson du quartier.

► A faire : du vélo le long de la Han River en descendant au métro Ttukseom Resort et en louant des vélos au bord de la rivière. La location se fait sur les quais, il suffit normalement de faire une boucle pour rapporter son vélo là où l’on a emprunter mais moyennant un joli sourire on s’arrange pour le déposer au loueur situé plus loin. Cela évite de revenir au point de départ.

◐ A voir  : la ville depuis le dernier étage de la 62 Tower.

🍴 Diner au marché aux poissons de Noryangjin après avoir déambuler dans les allées glissantes de ce gigantesque entrepôt qui vit 24h/24, vous choisirez votre met sur l’une des étales ou dans l’un des aquariums avant qu’on ne vous le prépare dans les cantines des étages. Frais le poisson, il est frais!

itwia_seoul_somesevit5itwia_seoul_fleuveHanitwia_seoul_tower2itwia_seoul_tower5

itwia_seoul_marcheNoryangjin6

# EWHA UNIVERSITY

Jour 3 : Si il y avait un lieu que je ne devais pas manquer c’était Ewha, quartier universitaire abritant la prestigieuse université féminine du même nom. L’omniprésence féminine c’est de ça dont je me souviens, de l’invisibilité des hommes aussi, et puis nous au milieu de cette foule grouillante, à l’heure où l’on quitte l’école, où l’on retrouve ses amies, où l’on fait un peu de shopping. Alors nous nous sommes prises au jeu, comme portées par l’énergie positive qui en découlait. Si j’ai bien un conseil, le même que celui que l’on m’a refilé c’est de faire le plein de cosmétiques, de chaussettes, de souvenirs.
itwia_seoul_womenUni6
Venues de tout le pays, les jeunes femmes qui animent les cafés, les salons de beauté et les boutiques du quartier côtoient les jeunes couples chinois venus placer leur mariage sous des auspices favorables en cherchant la robe parfaite dans les vitrines de la rue du mariage.
◐ A voir  :  l’université féminine Ewha 이화여자대학교 créée en 1886 par Mary F. Scranton, une missionnaire américaine. Le nom Ewha, signifiant « poirier en fleurs », est donné par l’empereur Kojong l’année suivante. « Les bâtiments principaux construit entre 2004 et 2008, ont été conçus par l’architecte français Dominique Perrault. Ils se présentent entièrement enterré, édifiés autour d’une large entaille, de part et d’autre de laquelle se dressent deux façades constituées comme de hautes falaises de verre. Leurs toits végétaux épousent la pente naturelle du terrain. » Source : Wikipedia
* Profitez pour visionner le superbe documentaire « L’université cachée de Séoul » produit par Les Films d’ici.
🍴 Déjeuner les meilleurs raviolis coréens ou « mandus » chez Mr Suhwang (voir Map).

ღ Acheter des chaussettes et des produits cosmétiques au motif les plus improbables, des marques populaires que les Coréens aiment beaucoup telles que Tony Moly ou Skinfood. Paradis du shopping dans les petites boutiques des alentours.

itwia_seoul_womenUni1

# ITAEWON

Jour 4 : l’heure du changement avait sonné en ce petit matin, changement de quartier, changement de rive, changement d’ambiance. On m’avait dit « Itaewon c’est trendy comme tu aimes et tu vas donc adorer« . C’était peu me dire. L’ancienne zone chaude de la capitale aujourd’hui cosmopolite, bobo et créative, attirant les restaurants branchés et les sculpturales maisons d’architecte, fût un coup de foudre immédiat. Dès nos premiers repérages, à nous perdre d’un côté, dans Hannam Dong, de l’autre dans Noksapyeong, Devika et moi nous sommes vues vivre ici, il aura fallu 4 secondes pour être foudroyées et 4 jours pour se le confirmer.
itwia_seoul_itaewon10
La communauté gay et lesbienne de Séoul ajoute clubs et soirées mémorables à un mélange incongru d’histoire trouble et de présent étincelant dans un quartier qui vit au rythme des appels à la prière de sa mosquée et des livraisons de ses marchés.
☽ Dormir au Hamilton Hotel pour profiter d’une piscine avec vue sur la très animée rue principale d’Itaewon (à coupler avec cet Airbnb dans lequel j’ai logé).
☕ Petit déjeuner chez Berkeley Coffee Social une valeur sûre avec pignon sur rue, qui permet d’observer et de commenter toute activité matinale.
🍴 Bruncher chez BimBom avec une vue sur la tour Namsan, votre repas sera servir sur un plateau à gâteaux à trois niveaux quand au diner, il faut aller chez Jangkkoma pour la diversité de ses mets, son atmosphère sombre et cozy à la fois et les rencontres que l’on peut faire autour de la grande table commune de l’étage.
🍸 Aller boire des cocktails chez Kahlo & Diego* 칼로앤디에고 , un bar de qualité caché dans une petite ruelle près du poste de police de Kyungridan, ou chez Orgasm Frog*, bar dont l’accueil est composé d’un panneau expliquant la définition de la marque.

itwia_seoul_itaewon3

 

# JUNG-GU

Jour 5 : Après avoir arpenté les rues escarpées de Itaewon, il était temps pour nous de découvrir la colline à laquelle nous étions adossées et ce qu’il se passait de l’autre côté. En grimpant vers le Nord de la ville, nous avons gambadé à travers les sentiers pédestres du jardin botanique de Namsan, véritable poumon vert urbain. A chaque jour sa nouvelle tour, comme si le jour qui suivait, nous conduisait toujours plus haut que la veille. En contournant le Mont, à la recherche du village musée Namsangol Hanok, trop fainéante(s) de joindre le sommet par nous-même, nous avons atteint le téléphérique qui nous porterait jusqu’aux 236m de la Seoul Tower. Vertige!

View this post on Instagram

🗼

A post shared by Charline Gerbault – ITWIA (@itwia) on

Quartier à dominante résidentielle où voyageurs et Séouliens se croisent dans une ambiance sereine. 

◐ A voir  : Namsangol Hanok 한옥 village littéralement  « un village de maisons traditionnelles dans la vallée de Namsan » où des maisons traditionnelles coréennes ont été restaurées pour préserver l’atmosphère originale de la région. 

► A faire : monter à la N Seoul Tower 엔 서울타워 celle que j’avais aperçue de tous les endroits possibles et inimaginables se dressait fièrement au-dessus de moi à 236m de haut, construite en 1975 sur le Mont Namsan et ouverte au public en 1980, accessible à pied ou en téléphérique. Il n’y a plus qu’à choisir le mode de trajet aller et/ou retour.

🍴 Diner au Gwangjang Marketl’un des marchés traditionnels les plus anciens de Séoul,  datant de 1905. Si vous cherchez à goûter la meilleure street food coréenne, si vous cherchez une expérience culturelle coréenne authentique, c’est ici qu’il faut déambuler en quête des meilleurs bindaetteok, ces crêpes faites de haricots mungo, d’oignons verts, de poivrons et de kimchi.

itwia_namsam8

itwia_seoul_namsan4

View this post on Instagram

Passion Kimbap 🍜

A post shared by Charline Gerbault – ITWIA (@itwia) on

itwia_seoul_marcheGwangjang1

# SAMCHEONGDONG

Jour 6 : Ce n’est pas dans cet article que je comptais parlé des palais des dynasties passées mais le quartier historique de Samcheongdong méritait son paragraphe. Sans vendre son âme, la modernité s’y est installée, se caractérisant par de nombreuses petites galeries d’art, boutiques et restaurants et autres places to-be.
Alors que nous suivions un itinéraire tout tracé depuis Gwanghwamung, c’est portées par la curiosité que nous avons poursuivis toutes ses filles devenues poupées le temps d’un instant. Vêtues ou déguisées d’un habit traditionnel nommé « Hanbok » leurs déambulations citadines nous ont conduites jusqu’au Bukchon Hanok village, nos pérégrinations pouvaient démarrer.
Les modes n’ont que peu de prise sur le calme des petites maisons traditionnelles du quartier ; mais les boutiques branchées comme les restaurants de cuisine contemporaine s’installent dans la rue Samcheongdong, à l’ombre bienveillante du mont Bukhansan.
◐ A voir  : la boutique Gentle Monster entre concept store et galerie d’art, un bijou.
► A faire :  visiter le MMCA, le musée national d’art contemporain 국립현대미술관 , le musée préféré de mon amie Fanny, que nous n’avons pu honorer mais que, promis si je reviens, je commencerai mon périple par lui.

☕  Prendre un café au Bear Café en feuilletant le dernier Kinfolk ou bien le Bear magazine dans un intérieur moderne et minimaliste en plein coeur d’une maison traditionnelle du quartier Hanok mais surtout siroter un thé dans une maison traditionnelle nommée Simsimheon «la maison où se trouve le cœur», vue sur le jardin intérieur transcendante.

🍴 Déjeuner chez Jeonda, meilleur lieu qui soit pour y déjeuner une lunch box  et goûter aux délicieuses et fameuses « jeon », crêpes coréennes, une gargotte tenue par une mère et ses deux filles.

#Gwanghwamun

Gwanghwamun est le centre historique, politique et symbolique de Séoul. Ce sont aux alentours que nos balades nous ont menées « de Palais en Palais« (voir article ici) mais pas que… dernier jour oblige, l’achat de souvenirs a été l’objet d’un marathon effréné entre les grattes-ciels jusqu’au marché de Namdaemun où nous avons déjeuner local dans un boui-boui qui nous a laissé un souvenir (au autre) impérissable.

► A faire : Kyobo Book Store, la meilleure librairie de Séoul, s’y trouvent aussi les ouvrages en langues étrangères sur la Corée et les manuels de coréen.

◐ A voir  : la monumentale architecture du nouveau City Hall.

🍴ღ Déjeuner et Shopper ses souvenirsau Marché Namdaemun 남대문 시장 le plus vieux et le plus grand marché de Corée.

itwia_seoul_kyobo2itwia_seoul_cityhall1

#OUTSIDE SEOUL

Je n’ai rien vu de la Corée du sud, mais cette virée citadine dans sa capitale m’a donné envie de plus, comme découvrir Busan, premier port du pays, découvrir Haeinsa, lieu de conservation d’une copie des écritures bouddhiques dans des planches de bouleau, découvrir filer me ressourcer au parc national des monts de Seorak ou même faire un «temple stay »  dans un monastère bouddhiste (conditions de confort minimes mais l’authenticité garantie). Bref, c’est certain je reviendrai*.
*Dev’ on repart quand?

itwia_seoul3


Merci à Fanny (@fanichine) pour 95% des bons plans de ce city guide sans qui rien n’aurait été pareil et qui a rendu notre virée plus gastronomique que prévu sans oublier les 5% de spontanéité qui ont rendu cette découverte urbaine merveilleuse.

Prochaine étape > de Palais en Palais…

# 즐거운 여행

Suivez-moi sur mes réseaux préférés : INSTAGRAM @itwia et FACEBOOK #ITWIA.

*Toutes les photos de moi ont été prises au HUAWEI P9 par mon amie Devika.

Instagram_Hashtag_Seoul