WADI BANI KHALID

itwia_oman_wadibanikhalid17

n.f : une oasis est un îlot de terrain, apte à la végétation et à l’habitation humaine, perdu au milieu d’espaces désertiques et dont l’existence est généralement liée à la présence de l’eau amenée par conduites (à partir de secteurs plus humides) ou par puits (nappe souterraine).

ROUTE 32route32

  • Point de départ : Route n°23 entre Al-Kamil et Ibra
  • Point d’arrivée : Wadi Bani Khalid

C’est sur Instagram que j’avais découvert cet oued que je tenais absolument à expérimenter de mes propres yeux. Peu importe l’itinéraire, j’avais pour objectif de plonger corps et âme dans ces bassins naturels. Au départ de la route n°23, un panneau nous indiqua notre destination « Wadi Bani Khalid ». Alors débute une route sinueuse qui nous fera grimper à 600m d’altitude, traverser des villages et découvrir que parmi les montagnes rocailleuses des palmiers ont trouvés leurs places… comment deviner qu’au bout de notre route se trouveraient des eaux si turquoises et si chaudes dans lesquelles nous passerions une pleine journée à nous y baigner?

☽ Bivouaquer au bord de l’eau ou au creux des roches. Le sultanat, qui ne dispose d’aucune structure de camping aménagée, est une destination rêvée pour les amateurs de camping en pleine nature dans des sites exceptionnels. La législation du pays n’impose aucune restriction en la matière, et chacun levitra precio peut planter sa tente où bon lui semble à condition de respecter les règles élémentaires de bienséance vis-à-vis de la population.

► A faire : plonger.

itwia_oman_wadibanikhalid12

itwia_oman_wadibanikhalid15itwia_oman_wadibanikhalid16itwia_oman_wadibanikhalid7

itwia_oman_wadibanikhalid10itwia_oman_wadibanikhalid13itwia_oman_wadibanikhalid1itwia_oman_wadibanikhalid20itwia_oman_wadibanikhalid19itwia_oman_wadibanikhalid22itwia_oman_wadibanikhalid18

#AL KAMIL

Il est une visite inratable et pour laquelle nous avons même fait demi-tour. Un château datant du XVII siècle, aujourd’hui un musée des plus fous : OLD CASTLE MUSEUM.

Aussi dingue que son propriétaire, collectionneur averti et mémoire vivante du sultanat, cet homme possède d’incalculables trésors : plus de dix mille pièces anciennes et patrimoniales variées datant de plusieurs siècles, plus de 1400 pièces de céramique ancienne et plus de 700 pièces en cuivre, métaux, vieux outils, appareils électroniques et anciennes machines. À côté de cela, plus de 350 pièces de textiles, de vieilles cuirs, du verre, de l’argenterie, des armes à feu, des épées, des poignards, des pièces de monnaie, des notes papier, des téléphones portables locaux et internationaux, des timbres et des livres et des magazines anciens.

ig_oman_oldcastlmemuseum


Suivez-moi sur mes réseaux préférés : INSTAGRAM @itwia et FACEBOOK #ITWIA.Instagram_Hashtag_Oman

*Toutes les photos de moi ont été prises par Kares Le Roy.

DANA Biosphere Reserve

itwia_jordanie_dana3*Patrimoine Mondial de l’UNESCO

Quelque part entre Madaba et Petra, se trouve un Wadi qu’un grand nombre de randonneurs se plaisent à traverser. Ce Wadi s’appelle Dana et Wadi signifie « vallée »…
Nous venions du nord du Royaume, d’Aljoun (voir article précédent) dont le paysage était remarquablement différent, les chiffres également : 308 km², 600 espèces de plantes, 37 espèces de mammifères et 190 espèces d’oiseaux et de nombreux trésors naturels dans cette biosphère.
C’est après une longue journée de route que nous avons atteint la réserve, à un moment appelé « entre chien et loup ».
La première observation de ce territoire spectaculaire c’est faite de plus haut. Après avoir garé la voiture, pendant que Waleed réglait les formalités d’entrée, Kares et moi en avons profité pour observer ce qui plus bas nous attendait. Au loin ces petits tipis blancs dans lesquels nous allions passé la nuit. Surexcités et impatients de nous y rendre, surtout de nous y installer avant que la lumière ne fasse défaut.
En toile de fond des roches. Ce sont elles qui composent une chaîne de vallées et de montagnes s’étendant de la Vallée du Rift jordanien aux plaines désertiques du Wadi Araba.
Les camaïeux de violet à la tombée de la nuit et ceux orangés au lever du soleil, toutes ces lumières sur les pitons nous ont offert des images dignes de grands tableaux.
Kares a d’ailleurs pris une photo de moi à l’aube, emmitouflée dans une couverture tel un caméléon je me fond, une photo qui a déclenché une horde de compliment, c’est vrai, elle ressemble à une peinture. Canon France nous a d’ailleurs relayés sur son compte Instagram. C’est dingue comme j’en suis fière.

ig_jordan_canonDans ce sanctuaire au coeur d’un paysage unique, nous avons passé une nuit pleine de quiétude, une expérience en pleine nature, dormir sous une tente, s’éclairer à la lampe solaire et se doucher à l’eau gelée.

Les montagnes de Rummana ont fait vibrer mon coeur.
Taxe d’entrée / 7JD + 16% taxe
Website /  rscn.org.jo ou wildjordan.com
☽ Dormir au Rummana Camp site, un endroit que j’aurai voulu garder pour moi mais que je ne pouvais que partager.
54 JD (65 €) pour deux sous une tente, avec petit déj et entrée de la réserve compris.
ღ Acheter des produits bio des jardins du village de Dana, ainsi que de la poterie et des bijoux en argent fabriqués par les femmes du village au Nature Shop du Visitor’s Center.
► A faire : randonner jusqu’a Feynan et s’y arrêter.
◐ A voir : le lever du soleil sur la vallée.

itwia_jordanie_dana2itwia_jordanie_dana15itwia_jordanie_dana16itwia_jordanie_dana23itwia_jordanie_dana4itwia_jordanie_dana11itwia_jordanie_dana10

itwia_jordanie_dana22itwia_jordanie_dana6itwia_jordanie_dana21itwia_jordanie_dana5itwia_jordanie_dana18

Merci au Rummana Camp Site de nous avoir fait vivre cette expérience en plein coeur de la plus riche réserve du pays #reconnaissanceeternelle.


*Article en collaboration avec l’Office de tourisme de JordanieLe contenu -texte+images- a été pensé en totale liberté éditoriale.

> à suivre sur IG #injordaniam #shareyourjordan et @visitjordan

Instagram_Hashtag_Jordanie

IN KIRGHIZIE i am…

KIRGHIZIEkirghizie_fiche_info

A 10h de vol via Moscou (ou Istanbul) avec un billet à moins de 350€, je reviens d’un court séjour de 8 jours au… Kirghizistan (Kirghizie ou Kyrgyzstan). Pays inconnu ou méconnu qui fût une ancienne république de l’URSS dont l’indépendance date de 1991.

Terre peuplée à l’origine par des populations nomades, celles-ci continuent de vivre dans les vallées en hiver et de migrer vers les montagnes en été, dans ce territoire d’altitude. Ce sont ces tribus qu’est parti chercher Kares Le Roy (my journey-partney) et moi c’est ce bohémien que je suis partie retrouver après l’Iran (post ici) et l’Ouzbékistan (post ).

En Kirghisie, c’est autour du lac Yssik Koul  « lac chaud » (mer intérieure de 6 332 km2) à 1 620 m d’altitude, que nous avons parcourus près de 1000km dans cette nature sublime et hors du temps.

> Télécharger l’application ESAL sur iTunes pour voyager au Kirghizistan et découvrir plein de bons plans.

> A visionner : le film Kirghize « The Wedding Chest » (Le coffre aux trésors) avec l’actrice belge Natacha Régnier.

L’itinéraire a été le suivant : BISHKEK > KARAKOL > KAJI-SAI > BOKONBAIEV.

Ceux qui m’ont suivie sur Instagram @itwia pendant cette semaine, on eut un aperçu de cet énième « stan » pour les autres, 3, 2, 1 c’est parti!

itwia_kirghizie_objetsitwia_kirghizie_charline15

#1 Бишкек (Bishkek)

Atterrissage dans cette capitale grise . Le décalage horaire (+5h en hiver) est déroutant (toujours vers l’Est) et les -10°C de cette première journée glaçant. Que nenni, la ville regorge de visites, de marché, de musées, de bâtiments qui nous renvoient à l’ère soviet. Architecturalement intéressant.

> A voir : la relève de la garde républicaine à toutes les heures de la journée. Le style des pas des soldats est drôlissime!

> A faire : se perdre dans le marché Dordoy. A l’instar de Container City ce Container market est incroyable…ment grand. Les containers entassés les uns sur les autres montrent une organisation hors pair, les allées sont un véritable labyrinthe dans lequel il est surprenant de se perdre.

> Dejeuner au café Faiza, LA cantine locale bondée le midi.

> Diner chez Old Edgar, le vieil établissement est cosy et dépaysant. Je m’attendais à ce que le capitaine Hadock s’installe à mes côtés 🙂 pendant que j’écoutais de la musique live.

itwia_kirghizie_bishkek1

#2 Tokmok

La tour Burana est un minaret situé dans la vallée de Tchouï dans le nord du Kirghizistan, à environ 80 km à l'est de la capitale Bichkek, près de la ville de Tokmok. La tour, avec des marques de tombes, des terrassements, les vestiges d'un fort et de trois mausolées, sont les vestiges de Balasagun, ville disparue fondée par les Qarakhanides à la fin du IXe siècle.

Sur la route d’Yssyk-Kul, il y a un détour qui valait le coup, le site de Burana Turm. Premier rendez-vous avec les montagnes du Chouy, l’histoire de la région et un énorme bol d’air.

« Une légende liée à la tour raconte qu’une sorcière avertit un roi que sa fille mourrait quand elle aurait dix-huit ans. Pour lui éviter ce destin, le roi construisit une haute tour et y séquestre sa fille, l’empêchant de voir quiconque, à l’exception de la servante chargée de lui apporter sa nourriture. La princesse grandit et devint une belle jeune fille. Un jour, cependant, une araignée venimeuse cachée parmi les aliments, mordit la jeune fille qui mourut ainsi à l’âge prédit de dix-huit ans. »

> A voir : le cimetière musulman, ses yourtes structurels mêlant tradition et religion, quelques kilomètres avant d’arriver à Burana Turm.

itwia_kirghizie_tomok2 itwia_kirghizie_charline7 itwia_kirghizie_tomok3itwia_kirghizie_tomok8itwia_kirghizie_charline8itwia_kirghizie_tomok7

#3 Каракол (Karakol) 

Nous avons tracé notre route, roulé 400km, pour atteindre Karakol complétement à l’Est du lac. Le GPS nous indiquait 5h nous en aurons mis 8, avec un tronçon de nuit. Nous avons trainé sur la route. Nous nous sommes arrêté à de multiples reprises ; pour aller courir après les centaines de moutons et autres caprins qui paissent dans ces grands espaces qui s’ouvrent devant nous, pour la beauté du paysage tout simplement.

itwia_kirghizie_karakol10itwia_kirghizie_bokonbaiev10 itwia_kirghizie_karakol11itwia_kirghizie_karakol9itwia_kirghizie_loutrours2

C’est de Karakol que partent tous les treks. Immédiatement à l’extérieur de la ville s’ouvrent des vallées encaissées menant aux hauts pâturages d’été, sur lesquels se trouvent les yourtes des bergers dès le début de la transhumance. Mauvaise pioche pour moi qui y suis entre 2 saisons. Plus vraiment l’hiver mais clairement pas l’été. Alors aux alentours de ce « village » de petites balades s’offrent à moi : Jeti-Ögüz ou Ak-Suu.

En ville il y a aussi beaucoup à voir : la mosquée-pagode chinoise dont la superstructure ne comporte aucun oui j’ai bien dit aucun ni clou ni vis ou encore l’église orthodoxe reconnaissable grâce à ses coupoles vertes et qui fût sous le temps des bolcheviks un club de nuit, toutes deux bâties en bois.

> A voir : Jeti-Ögüz, ses 7 taureaux et son coeur brisé. Ces jolis noms pour ces rochers rouges proviennent d’une légende qui raconte cela :

 » Deux bergers, amoureux de la même femme, décidèrent que le plus fort remporterait le coeur de la bien-aimée. Leur combat fût si terrible que les montagnes furent éclaboussées de sang et conservèrent cette teinte qui les caractèrise. Pour les séparer, la jeune femme brisa son coeur en deux énormes blocs qui forment les roches de Jeti-Ögüz. »

> A faire : un bain à Ak Suu dans un centre thermal utilisé seulement par les locaux d’où leurs étonnements quand  votre présence ici (200 sums). Le lieu ne paye pas de mine mais les effets de cette eau chaude naturellement sur la peau sont agréables. J’avoue que je ne m’attendais pas à cela, nous avons dû rater les cabanes en bois privées quelque part…

> Dormir chez Happy Nomads (booker via AirBnb ici www.airbnb.fr/rooms/4372229) pour $15/pax dans une véritable yourte. La saison n’était pas propice à une expérience dans les montagnes, le concept de Tynch a honoré mon rêve.

> Shopping eco-responsable chez OVOP (One Village One Product). Association qui a pour objectif de valoriser les ressources naturelles de la région de Karakol dont les membres fabriquent différents objets avec des produits issus de l’agriculture.

itwia_kirghizie_jetioguz2itwia_kirghizie_jetioguz4itwia_kirghizie_charline20itwia_kirghizie_charline1itwia_kirghizie_jetioguz3itwia_kirghizie_jetioguz1itwia_kirghizie_charline12itwia_kirghizie_karakol3itwia_kirghizie_karakol4itwia_kirghizie_karakol2itwia_kirghizie_charline17itwia_kirghizie_karakol5itwia_kirghizie_karakol6itwia_kirghizie_charline2

#4 Кажисай (Kadji-Sai )

Entre Karakol et Bokonbayevo, il était impensable de louper ce canyon de conte de fée, la vallée de Skazka. Cette halte à travers ces hautes aiguilles aux teintes rouges, ces murs de sable et ces roches aux formes reconnaissables (muraille de chine ou pingouin, laissez votre imagination s’évader) était imprévisible et surprenante. Je me suis crue dans les rocheuses américaines ou au sommet d’un cornet vanille-fraise.

> A voir : Shakza -Fairy Tale- Canyon. Le canyon a été nommé en raison de son paysage rocheux bizarre, qui depuis de nombreuses années a été transformé par le vent en sculptures et formations fabuleux. Un ensemble de crêtes dans le canyon est nommé « la muraille de Chine» en raison de sa similitude avec cette dernière. Parce que les différentes roches ont des couleurs étonnantes, des couleurs magiques.

> Dormir chez l’habitante Galina +996 770309672 pour 1000 sums à 2 avec le diner. Cette rigolote dame est professeur d’allemand, langue qu’elle adore parler. Par contre pas un mot d’anglais. Fous rires garantis.

itwia_kirghizie_kadjisay2 itwia_kirghizie_kadjisay4itwia_kirghizie_kadjisay1

#5 Бөкөнбаев (Bokonbayev)

Dernier point de chute au sud-ouest du lac, dernier jour, dernière opportunité pour une balade à cheval. Le « je peux pas j’ai poney » a du sens ici, sauf que ces équidés kirghizes ne sont en rien des nabots. Certes ils n’ont pas la taille des purs sangs arabes mais ils n’avaient pas ma taille pour autant.

> Dormir chez la charmante famille d’Ali Bek où toutes les générations dorment sous le même toit : 2300 sums pour la nuit, le diner et le petit déjeuner à 2.

Se renseigner auprès du CBT de la ville +996 777 970 767.

> A faire : une balade à cheval qui vous transportera à travers le temps pour 1000 sums pour le guide + 700 sums par cheval (compter aussi celui du guide).

itwia_kirghizie_bokonbaiev6itwia_kirghizie_bokonbaiev9 itwia_kirghizie_karakol1itwia_kirghizie_bokonbaiev4 itwia_kirghizie_bokonbaiev1itwia_kirghizie_bokonbaiev5

> A chercher/trouver : un endroit secret à 30 minutes en voiture vers le lac puis 30 minutes de grimpe vers une crête d’où vous contemplerez le Kyrgyzland et les rides de cette vieille terre. Jamais je n’aurais pensé qu’au delà des champs mes yeux auraient pu observer ces reliefs. ♡

Pas de Géolocalisation, les villageois seront vos indics, eux seuls savent où est ce lieu. La chasse au trésor est ouverte!

itwia_kirghizie_charline18itwia_kirghizie_bokonbaiev7itwia_kirghizie_charline16 itwia_kirghizie_charline13 itwia_kirghizie_bokonbaiev8

Bienvenue au paradis…

Instagram_Hashtag_Kirghizie