IN BELGRADE i am…

Београд

De la Serbie je ne connaissais rien. Jamais je n’avais envisagé m’y rendre ayant comme vague souvenir, certains qui remontaient à la fin des années 90, ceux de la guerre d’ex Yougoslavie. De mauvaises images en tête donc. Alors quand j’ai réservé un vol pour Belgrade afin d’aller récupérer l’homme de ma vie de retour de son nomadisme, il a fallu que je me renseigne sur cette destination méconnue.

J’ai trouvé cela : « construite au nord de la Serbie centrale, au confluent d’une rivière, la Save, et d’un fleuve, le Danube« .  Cette situation géographique lui a mérité le nom de « Porte des Balkans » et de « Porte de l’Europe centrale ».

Comme d’habitude, j’avais envie d’insolite et le focus sur ces eaux serbes me fît fantasmer sur les baignades et les splavovi.

+ Emporter dans son sac la version pocket du Lonely Planet Belgrad.

✈ WIZZ Air au départ de Paris Beauvais : dès 110€ A/R

 « Le fleuve, large et profond, a des vagues comme la mer » Lamartine, 1833

> Dormir sur une floating House. Le Boatel Charlie répondait à tous mes critères : écolo et réveil avec vue sur le Danube.

+ Louer un vélo pour se balader dans la cité, l’appareil photo en bandoulière, pour explorer la ville et ses faubourgs. C’est parti pour 24h d’expédition urbaine entre passé et futur.

draft_balkans_instaitwia_belgrade18itwia_belgrade20

#1 Stari Grad  Стари град

La vieille ville de Beograd par opposition avec Neograd la ville nouvelle regroupe à elle seule tout le patrimoine de la cité. La forteresse de Belgrade, dans le parc de Kalemegdan, domine la Grande île de la guerre et le confluent de la Save et du Danube. C’est de là-haut que le panorama est le plus beau. Ensuite baladez-vous en redescendant Knez Mihailova, et faites une halte chez Plato le temps de prendre un café et de passer en revue les étagères de livres.

> Bruncher chez Smokvica Kralja, au centre-ville. A l’intérieur comme à l’extérieur le décor est digne d’un magazine de déco et le summum, la nourriture y est délicieuse. J’ai découvert en rédigeant cet article qu’il en existait plusieurs que je n’ai donc pas vu mais celui-ci, c’est sur, mérite le détour.

> Se délecter d’un sorbet chez Crna Ovca (le mouton noir) dans l’un des glaciers les plus trendys de la capitale.

> Diner dans la plus vieille kafana de la ville au nom suprenant de « ?« . Quel bizarrerie que « point d’interrogation« ! Ouvert en 1823 dans une typique maison de ville, cette taverne qui semble de prime abord être un attrape touriste, fait réellement partie du patrimoine.  Pour preuve elle est répertoriée comme monumet culturel de la ville depuis 1946. Le summum? Le goulash.

> Où sortir : les quais de la Save sont bordés de dizaines de péniches NightClub bondées. Tous les assoiffés de fiesta grouillent ici bas, préparez-vous à une folle nuit de fête belgradoise.

#2 Skadarlija  Скадарлија

L'histoire de Skadarlija commença dans les années 1830, avec l'installation de Roms dans les zones abandonnées en face des remparts de la ville. En 1854, le plan de Belgrade montre que les abris provisoires avaient été remplacés par des bâtiments en brique dans lesquels s'étaient installés des artisans, des marchands et de petits employés. L'ensemble du quartier fut appelé le "quartier tzigane" jusqu'en 1872, quand la rue fut nommée Skadarska ulica, la "rue de Skadar", d'après le nom de la ville de Skadar (aujourd'hui en Albanie) ; ce nom est encore le nom officiel de la rue. Skadarlija commença à acquérir son caractère bohème à la fin du xixe siècle et, particulièrement, en 1901, quand la célèbre auberge Dardaneli (« Les Dardanelles ») fut démolie et que ses clients, des écrivains et des acteurs, fréquentèrent les auberges du quartier.

Souvent comparé à Montmartre, il est bon de flâner sur les pavés de cette rue. Nous y avons errer une soirée entière sous les airs de violons et d’accordéons qui rythment les diverses terrasses.

> A faire : le folklore de la rue est fortement dû à ces musiciens qui s’approche de votre table pour vous chanter des comptines tziganes. Laissez-vous tenter par un concert privé moyennant quelques dinars.

itwia_belgrade19

itwia_belgrade17

itwia_belgrade9

itwia_belgrade10itwia_belgrade16itwia_belgrade6

itwia_belgrade3itwia_belgrade7

* Toutes les photos de moi ont été prises par ©Kares Le Roy au iPhone5 ou au Fujifilm x20.

#БОН ВОИАГЕ

instagram_hashtag_belgrade

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s