IN UZBEKISTAN i am…

ITWIA_maps3ouzbekistan_fiche_info

Comme une thématique de l’année 2014 qui se prolonge sur 2015, encore un peu plus vers l’Orient, c’est en Asie Centrale que j’ai posé les pieds, en Ouzbékistan plus précisément. Terres de Tamerlan (Timur le conquérant), Genghis Khan ou encore d’Omar Rhayyam, je vais vous conter ici un nouveau récit 2.0 comportant plus de 2000 ans d’histoire.

Passer derrière l’Iran n’était pas chose facile. Ce précédent voyage m’avait fait découvrir tant de merveilles culturelles, historiques et religieuses, que je me demandais ce qui pouvait se faire de mieux. C’était sans compter sur ce tronçon de la route de la Soie que vous avez pu apercevoir sur mon Instagram @itwia lors de mon voyage. Après ces clichés instantanés voici que les choses plus sérieuses vont se dérouler sur la toile.

> Lire Samarcande d’Amin Maalouf pour s’imprégner de l’Orient du XIXeme siècle. Souvent en Ouzbekistan le temps s’est arrêté, ce livre vous permettra de recontextualiser l’époque.

Tout au long de son histoire, le territoire de l'actuel Ouzbékistan fut la plupart du temps dominé par les grands empires environnants des Perses, Grecs, Arabes, Mongols ou Russes pour devenir un État à part entière en 1991.

 

Turkish Airlines via Istanbul : 520€

LET’S GET A VISA

Visa à faire à l’ambassade d’Ouzbekistan à Paris sans oublier de remplir le formulaire à télécharger ici en amont (80€).

Website / www.ouzbekistan.fr/

 

LET’S GO

L’origine de ces destinations c’est bien lui, Kares Le Roy. C’est lui qui m’aura attendu 3 heures dans un froid polaire (-3°C) à l’extérieur de l’aéroport un tantinet soviétique de Tashkent dans lequel le public n’est pas invité à entrer s’y réchauffer. J’ai tardé. Mon vol en provenance d’Istanbul avait 1 heure de retard au départ et mon arrivée a été on ne peut plus laborieuse. La douane et son unique « guichet pour touristes » mal indiqué mais surtout l’absence totale d’informations quand aux contrôles des bagages. 2 heures de patience à 3h00 du matin dans une salle enfumée par les cigarettes ouzbeks, les files d’attentes sans fil, les doublages, la non connaissance du langage… et puis à 5h00 du matin, lui, tout penaud, comme un cabillot surgelé. A l’inverse de l’Iran, nous avons pu nous étreindre. Point de fausse pudeur.

#Tashkent

Souvent on évite les capitales, peur d’être happé par le brouhaha et le bordel. Mais Tashkent mérite qu’on s’y attarde. La capitale ouzbek dont le nom signifie « citadelle de pierre » regorge de trésors architecturaux. Des sites antiques aux palais soviétiques sans oublier les nombreux marchés et autres bazaars qui animent la ville et lui donnent des odeurs épicées.

En descendant à la station de métro Kosmonavtlar pour remonter Sharof Rashidov Shoh Ko’chasi, cette grande avenue bordée de part et d’autre de bâtiments administratifs, de parcs et de musées (celui de l’histoire d’Ouzbekistan est à ne pas manquer), jusqu’à Mustaqilik Maïdoni puis tourner sur la droite vers Amir Timur Square. Jolie balade « architour ».

Ah oui le métro tashkentien! Ce transport en commun mérite qu’on descende à chaque station pour y admirer/observer/s’estomaquer sur les fresques qui ornent les murs de chacune. Photo interdite! Tentez, vous serez gentiment (ou pas) sommé d’effacer votre souvenir et/ou raccompagné à la sortie par la police locale.

> A voir : la cathédrale orthodoxe d’un bleu bébé aux allures de pièce montée.

> A faire : déambuler au bazar Chorsou situé au Nord Ouest de la ville, goûter à tous les étales du marché couvert, changer au marché noir ses € auprès des différents « banquiers ».

> A ne PAS faire : la TV Tower ne mérite pas le détour. Excentrée et chère. Y monter coûte la bagatelle de $15 pour les étrangers. Non merci.

> Diner au National Food. La cantine par excellence où vous pourrez goûter TOUTES les spécialités du pays. Les femmes y découpent du saucisson de cheval ou encore des pâtes en vous regardant amusées sans jamais se couper les doigts.

Question hébergement, le couch surfing et loger chez l’habitant est monnaie courante. C’est dans une jolie maison verte au style victorien que j’avais élu domicile : Jahongir B&B. Cosy, chaleureux et confortable, pieds nus sur le parquet.  A booker sur www.booking.com.

itwia_ouzbek_tahskent13itwia_ouzbek_tahskent11itwia_ouzbek_tahskent1itwia_ouzbek_tahskent2itwia_ouzbek_tahskent10itwia_ouzbek_tahskent17itwia_ouzbek_tahskent14itwia_ouzbek_tahskent12itwia_ouzbek_tahskent4itwia_ouzbek_charline12itwia_ouzbek_tahskent9itwia_ouzbek_tahskent8itwia_ouzbek_tahskent5

LET’S DRIVE!

Parce que l’Ouzbekistan est si grand que je ne pouvais contenir toutes mes trouvailles et découvertes en 1 seul post généraliste. Au travers de plusieurs post, ville par ville, je vous emmène avec moi depuis le kilomètre 0 qu’est Tashkent dont nous nous sommes évadés après 2 jours de visites. La suite de l’itinéraire, vite, très vite, jusqu’au kilomètre 980km qu’est Khiva aux portes du désert du Karakoum.

L’itinéraire qui suivra : TASHKENT > SAMARKAND > BUKHARA > KHIVA et la même chose en sens inverse.

Instaroads

Instagram @itwia

itwia_ouzbek_road8itwia_ouzbek_buhkara22itwia_ouzbek_buhkara44itwia_ouzbek_buhkara61itwia_ouzbek_buhkara57itwia_ouzbek_samarkand28itwia_ouzbek_samarkand36itwia_ouzbek_samarkand29itwia_ouzbek_buhkara17itwia_ouzbek_khiva8itwia_ouzbek_urgut1itwia_ouzbek_road6itwia_ouzbek_charline3itwia_ouzbek_road3itwia_ouzbek_road2itwia_ouzbek_road4itwia_ouzbek_road1itwia_ouzbek_charline2

* Toutes les photos de moi ont été prises par Kares Le Roy.

#яхши саёҳат

Instagram_Hashtag_Uzbekistan

2 réflexions sur “IN UZBEKISTAN i am…

  1. J’aime bien comment tu as écrit ton intro !😉
    Surtout l’ambiance à l’arrivée de l’Aéroport (Let’s go)

  2. Pingback: IN KIRGHIZIE i am | I.T.W.I.A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s