DE CIRQUE EN CIRQUE : Mafate & Salazie

#CIRQUE DE SALAZIE 

Ce fût donc ma première randonnée depuis fort longtemps. Il est 8h00 quand je commence à marcher. C’est simple il suffit de grimper. Durant de nombreux mètres je marche seule ; des randonneurs me rattrapent assez vite et me passent devant. Au bout de 2h j’atteins enfin mon point n°1 : le gîte de Belouve. Le beau temps m’offre un panorama incroyable, le Cirque de Salazie face à moi.  J’ai passé 2 heures sur ce plateau avant de reprendre la marche vers le Trou de Fer, malheureusement la météo a été changeante et la perspective de me retrouver seule à la nuit tombée m’a effrayée au point de faire demi-tour. Ce sera pour une prochaine fois. Je rebrousse chemin sous une bruine glaçante. Nous sommes en hiver dans cet hémisphère sud.

itwia_la reunion_leshauts10itwia_la reunion_leshauts5

itwia_la reunion_leshauts15

itwia_la reunion_leshauts19


#CIRQUE DE MAFATE

itwia_la reunion3Jour 2 dans les Hauts, je me dirige vers ce qui sera ma plus jolie balade. J’ai tardé alors qu’on m’avait vivement conseillé d’y être au petit matin. Que nenni je verrai bien.

Il est donc midi quand j’atteins le col des Boeufs. Le gardien du parking a l’air un peu affolé quand je lui dis où je veux me rendre. J’ai 6h A/R de randonnée avec la condition d’avoir un bon rythme. La marche de la veille n’étant pas représentative, je sens que ça va être sportif.

Point de départ, je domine le Cirque de Mafate et m’y engage, fière et assurée. Je croise environ 200 pèlerins à sens inverse, ils sont boueux mais leur air est heureux. En effet le sol est glissant ce qui m’inquiète un peu. Les « bonjour » à chaque personne croisée et les regards bienveillants m’entrainent. La végétation est dense, tout autant que lorsque j’avais pénétré les Hauts, cette fois-ci les tons tournent entre l’ocre et l’or, la Plaine des Tamarins m’offre un spectacle de fin du monde heureux, les arbres sont secs et effeuillés mais le bleu du ciel et les rayons du soleil égayent le tableau. Ici et là je marque des pauses, respire un air vivifiant, admire ce qui m’entoure. Un hélicoptère me surprendra même. Au bout de 3h, c’est à La Nouvelle que je vais marquer mon arrêt déjeuner. Je suis dans les temps, cela me ravie. Par contre c’est la course contre la montre pour trouver où déjeuner, mon départ tardif m’a pénalisée, il n’y a plus rien à manger dans les guinguettes. C’était sans compter sur la gentillesse des réunionnais qui s’affairent à me préparer une petite salade. A peine engloutie il faut déjà repartir.  Le chronomètre est déclenché si je ne veux pas marcher dans la pénombre. Le retour est moins difficile que je ne le pensais, d’autres randonneurs à mes trousses me font garder un bon rythme.

Il est 18h quand je rejoins ma voiture au parking, les jambes coupées. Je profite d’un coucher de soleil sur l’océan au loin, plus bas pour me reposer avant de redémarrer. Apaisant moment. Il est temps de filer. St Denis m’attends.

itwia_la reunion_coldesboeufs6

itwia_la reunion_coldesboeufs7

itwia_la reunion_coldesboeufs5

itwia_la reunion_coldesboeufs4

itwia_la reunion_coldesboeufs10itwia_la reunion_coldesboeufs1

Prochaine étape > Le Piton de la Fournaise du ciel à la terre…


Suivez-moi sur mes réseaux préférés : INSTAGRAM @itwia et FACEBOOK #ITWIA.instagram_hashtag_lareunion

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s