IN MUSCAT i am…

DSCF5201_modifMascate مسقط  fût bâtie au milieu d’une plaine fertile entourée de rochers escarpés de l’Ouest à l’Est via le Sud ; cette cité aux maisons blanches est bordée par le golf d’Oman au Nord. Comme protégé par les éléments, cette ville a su traverser le temps et conserver son charme d’antan « L’urbanisme est conforme aux traditions de l’architecture arabe : pas de hauts immeubles ni de toits inclinés, des rues propres et des constructions aux couleurs sable ou blanche« , aux antipodes de ces voisines emiraties.

itwia_muscat_cartepostale

Cette ultime étape avant de reprendre la route de l’aéroport a clos mon périple au Sultanat. 24h top chrono.


Les quartiers explorés ont été les suivants :  MASCATE, MUTRAH et RUWI.

+ Taxi ou votre 4×4 de location, la ville est hostile aux piétons, les distances sont conséquentes et les voies principales sont des autoroutes.

☽ Dormir soit dans un très bon hôtel bon marché : Naseem Hotel (demander une chambre avec vue sur la corniche)  – Tarif  : 27 OMR (60€) ✔  soit dans un luxueux hôtel de plage : The Chedi Muscat – Tarif indescent 370€

🍴 Déjeuner chez Kargeen Caffe un brunch digne de ceux dont je me gave à Paris pour la modique somme de 15€ et diner chez Bait Al Luban « la maison de l’hospitalité ».

► A faire : le marché aux poissons, très tôt tous les jours avant de commencer sa journée mais après avoir avalé un petit déjeuner, les estomacs et l’odorat n’en seront que moins dérangés.

◐ A voir  : la Mosquée du Sultan Qaboos, ouverte aux non-musulmans tous les matins de 8h30 à 11h00 (inaccessible le vendredi). Tout y est démesuré : le tapis persan de la grande salle de prières mesure 70 x 60 m, pèse 21 tonnes, se compose d’1,7 milliard de nœuds, le lustre central de la grande salle de prières de 8 m de diamètre, de 14 m de haut, 8 tonnes et 1 122 ampoules qui le constituent mais aussi les vitraux français, le marbre italien, les poutres en bois indonésiens.

 

Contrairement à l’aller (voir article général ici) où pressée par le temps j’avais réservé un appartement-hôtel (via Booking) à proximité de l’aéroport, pour notre retour en ville, je souhaitais quelque chose de plus central. Je voulais observer, depuis ma chambre d’hôtel à la nuit tombée comme à l’aube, la Corniche. Là où se déroule toute l’activité du port, là où les boutres entrent et sortent de la baie avec les pêcheurs à leurs bords, là où les paquebots de croisière patientent des jours que leurs clients rejoignent leurs cabines. Mutrah fût donc notre port d’attache. Le port, noyau de la ville, celui par qui jadis la Route des Indes transitait. Aujourd’hui c’est Ruwi, le quartier indo-pakistanais où s’échangent or et argent qui centralise le commerce et le pouvoir.

A pied, nous avons pu arpenter de long en large cette baie, nous rendre au marché aux poissons où cela hurle à tu-tête, nous perdre dans le labyrinthe du souk et y faire nos emplettes, nous ravitailler dans les restaurants avoisinants.

En voiture, nous avons traversé la cité pour nous rendre à la grandiose Mosquée du Sultan Qaboos, même si la visite se fait au pas de course en tant que non-musulman (nous avions moins de 2 heures avant la fermeture du lieu), même si je n’ai pas eu le temps de tout y découvrir, j’ai pu recentrer toute l’énergie de ce voyage à cet endroit. Ailleurs aussi. De retour de notre pèlerinage nous avons terminé à la journée au Kalbuh Bay Park حديقة كلبوه, là où les maisons de bord de mer ressemblent aux beach houses de Californie et d’Australie, là où surfent expatriés et omanais. Assise sur le sable à les regarder prendre les vagues, j’y ai admiré en second plan ce drôle d’objet, emblème de la ville le bruleur d’encens rappelle à qui le voit que l’oléo-gomme-résine aromatique est bien d’ici, et je n’ai cessé de penser que bientôt ici, je reviendrai.

itwia_muscat_corniche6itwia_muscat_corniche2itwia_muscat_bait1itwia_muscat_corniche1

itwia_muscat_corniche4itwia_muscat_corniche7

 

itwia_muscat_fishmarket3

itwia_muscat_fishmarket5

itwia_muscat_fishmarket6

itwia_muscat_sultanqaboos7itwia_muscat_sultanqaboos14itwia_muscat_sultanqaboos6

itwia_muscat_sultanqaboos9itwia_muscat_sultanqaboos13

itwia_muscat_sultanqaboos10itwia_muscat_kargeen1

itwia_muscat_kargeen6

Il y a tant d’autres choses à voir, à visiter, à gouter dans ce qui est malgré tout la plus petite capitale du monde :

  1. Royal Opera House
  2. Musée Bait Al Baranda et musée Bait Al Zubair,
  3. Musée franco-omanais dit Bait Faransa
  4. Brûleur d’encens monumental surplombant le Parc Riyam,
  5. Les forts Portugais de Mirani et Jalali

#OH OMAN ♥


➜ Retrouvez mon interview dans les carnets de voyage du magazine Le Parisien.

ITWIA_FLATLAY_web


Suivez-moi sur mes réseaux préférés : INSTAGRAM @itwia et FACEBOOK #ITWIA.Instagram_Hashtag_Oman

*Toutes les photos de moi ont été prises par Kares Le Roy.