PERSEPOLIS تخت جمشید

itwia_iran_persepolis7

7 heures de routes et 333km séparaient notre dernier point de chute Zein-O-Din (soon un post entier!) du sud de l’Iran. Une fois n’est pas coutume nous avons traversé des paysages lunaires, désertiques et rocailleux. Aperçu ici et là des caravansérails au bord des routes, tels des mirages.

Puis nous avons atteint les anciennes cités perses.

La première, Pasargade, je la soupçonnais d’une non importance (j’avais mal tourné les pages du LP). Nous y avons trouvé refuge pour y bivouaquer avec notre van, l’avons visitée en milieu de matinée mais pas dans son intégralité, lassés? Excités d’atteindre la grande Persepolis!

Entre les 2, de nouveaux paysages : verdoyant. Ici les sols doivent être fertiles, l’agriculture y est omniprésente. On aperçoit aussi les premiers campements nomades au loin. Des cueilleurs de fruits, des champs de maïs. Loin de toute vie citadine, la campagne iranienne est sublime et intemporelle.

La seconde, Persepolis, sera décevante. Son nom fait rêver mais le site est quelque peu vide. La cité n’est pas si grande, les ruines pas toutes remontées, les aigles mythiques pas approchables. Les fresques quand à elle sont riches de sens et ce sont elles qui nous permettent de comprendre la vie qui s’y déroulait : faste et respect. 4 heures seront à peine suffisantes pour visiter la totalité du site. Mais des tombeaux nous attendaient alors nous avons forcé le départ.

itwia_iran_persepolis16itwia_iran_persepolis13itwia_iran_persepolis18 itwia_iran_persepolis10itwia_iran_persepolis9 itwia_iran_persepolis11 itwia_iran_persepolis12 itwia_iran_persepolis15

itwia_iran_persepolis21

itwia_iran_persepolis6

Naqsh-e Rostam. La Petra Iranienne.

Au coucher du soleil les 4 gigantesques tombeaux sont dans l’ombre, nous les avons donc admirer depuis l’extérieur du domaine, mieux encore nous y avons établi notre campement sur le côté. Nous 2, Darius Ier et quelques chiens errants. Après avoir été faire nos courses au village d’à côté, avoir été l’attraction chez le boucher et acheté des légumes (et reçus quelques tomates d’un villageois), nous avons craqué des allumettes et allumé notre ultime barbecue. Un bonheur simple dans l’un des plus beaux endroits du monde. Qu’elle était douce cette vie de bohème.

Au lever du soleil, réveil tout doux par le tintements des cloches d’un troupeau de bovidés en tout genre en route pour les pâturages quelques kilomètres plus haut. J’ai eu 5 ans 1/2, émerveillée par ce moment si drôle. Les chèvres et les moutons nous encerclaient. Impossible de sortir du van. J’ai pu ouvrir les fenêtres et apercevoir au loin le berger marcher tranquillement. Ici encore, j’ai voyagé dans le temps. Il était 7h00 et les tombeaux étaient sublimés par cette chaude lumière du soleil matinal.

Lorsque nous avons pénétrés le lieu, je me suis sentie… toute petite. En me rapprochant j’ai évalué la hauteur des tombeaux, la taille des fresques gravées dans la roche. Waouh! Aucun autre mot ne m’est venu à l’esprit. Puis 1000 questions se sont bousculées. Comment? Comment ont-ils taillé, gravé, ciselé, creusé ce roc? Un peu comme en Egypte, je savais que personne ne me répondrait. Alors j’ai admiré.

On a mis du temps à quitter cet endroit. Mais Shiraz nous attendait et mes dernières 48 heures en Iran aussi.

itwia_iran_persepolis1itwia_iran_persepolis4itwia_iran_persepolis2itwia_iran_persepolis19 itwia_iran_persepolis3 itwia_iran_persepolis5

 

Et puis Persepolis, c’est aussi le nom de 2 jolis projets qui n’ont de commun que l’amour de l’Iran. Un bout de route de Kares Le Roy et un bout de vie de Marjane Satrapi.

> A voir  : les sublimes photos de Kares Le Roy sur son site karesleroy.com/persepolis/

> A visionner : le film animé de Marjane Satrapi ♥♥♥

Instagram_Hashtag_Iran

Une réflexion sur “PERSEPOLIS تخت جمشید

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s