IN ETHIOPIA i am…

ethopie_fiche_info

L’Ethiopie berceau de l’humanité et de la célèbre Lucy, l’Ethiopie 2eme plus ancienne nation chrétienne, l’Ethiopie et ses reines de Sabaa mais pour moi l’Ethiopie c’est surtout 55h de minibus, 2300km parcourus, 4 hôtels, 1000 babouins, quelques marabouts et antilopes, 2 autruches…

Seul État d’Afrique à n’avoir jamais connu la colonisation, l’Éthiopie est forte d’une fière tradition de lutte pour l’indépendance. Elle se distingue également par une variété de paysages insoupçonnée et un riche héritage chrétien orthodoxe, qu’elle a su préserver malgré la conversion des pays voisins à l’islam.

De toute évidence, un voyage en Éthiopie reste une aventure. Les infrastructures touristiques sont très limitées et le confort sommaire. Peu fréquentée, encore marquée par l’Histoire récente, l’Éthiopie accueille pourtant les voyageurs avec un grand sens de l’hospitalité, malgré la misère dans laquelle vit une partie de la population. 

Source / Lonely Planet

L’itinéraire a été le suivant :  ADDIS ABEBA > BAHAR DAR via DEBRE MAKOS > GONDAR > SIMIENS National Park > LALIBELA > KOMBOLCHA via DESSIE > ADDIS ABEBA > Lac LANGANO

#1 Addis Abeba (አዲስ አበባ)

La "nouvelle fleur"  (traduction littérale d' Addis Abeba) est juchée à 2300m d'altitude sur les plateaux du Choa, entourée de collines depuis lesquelles on peut observer les milliers d'Eucalyptus qui verdissent la ville.

Commencer sa journée dans la capitale en prenant votre café chez Tomoca en haut de l’avenue Churchill et à l’angle de la rue Wavel. Rejoindre Mesquel Square (place où se déroulent les grandes fêtes religieuses) puis pénétrer dans l’enceinte du vétuste stade bâti en 1968 à l’angle nord-ouest de la place, longer l’avenue Menelik II, bordée par les grands bâtiments officiels et finir la journée dans les quartiers de Piazza avec l’hôtel de ville et du Mercato, le plus grand marché ouvert d’Afrique qui mêle ambiance africaine et commerce orientale de part l’importance de la communauté yéménite.

> A voir : Africa Hall, le Palais du Jubilé, le Grand Palais, le mausolée de Menelik, la cathédrale de la Sainte Trinité jusqu’à Arat Kilo, l’obélisque symbole de la libération d’Addis-Abeba dont l’horloge s’est arrêté à 11h00, heure de la libération.

> A faire : Grimper via Entoto Road jusqu’au sommet de la colline du même nom au nord pour visiter l’église Sainte Marie et admirer la vue sur la ville.

> Dormir au Taitu Hotel dans le quartier Piazza. Cet hôtel est le plus vieux de la capitale, il fût bâti en 1907 en qualité de résidence impériale.

> Diner chez Habesha sur Bolé Road pour goûter la cuisine amharique ou encore Aladin pour succomber aux mézzés arméniens.

> Où boire un verre : Alterner entre un azmari bet (lieu où les troubadours locaux se produisent) et un tedj Bet (lieu où l’alcool de miel coule à flôt) dans le quartier de Kazanchis. Moins typique boire un verre au Harlem Jazz Club dans une ambiance très black américaine des 50s.

IMG_2453IMG_2299IMG_2429IMG_2296IMG_3787

IMG_3783IMG_2273

IMG_2261

La route historique (le nord)

#2 Bahar Dar (ባሕር ዳር, Baḥər Dar)

… 300km d’AA

Juchée sur la rive sud du l’immense lac Tana (3 600 km²), la ville de Bahar Dar est la capitale de la région Amhara.C’était autrefois un village de chasseurs, puis un centre d’échange très important pour les caravaniers.

> A faire : Naviguer jusqu’à Ourar sur le lac Tana, débarquer sur les îles perdues au milieu du bassin pour découvrir les différents monastères dont les plus anciens datent du XIeme siècle. Les monastères de Kidene Mehret, Kebran Gabriel (interdit aux femmes) et de Debre Maryam comptent sans doute parmi les plus célèbres.

> A voir : Source du Nil Bleu à environ 45min en bus. Hautes de 50 m et larges de 400 m, elles sont impressionnantes tout au long de l’année mais sont à l’apogée de leur beauté d’octobre à décembre.

> Dormir à l’hôtel TANA (chaine Ghion)

IMG_2677IMG_2680IMG_2926

IMG_2740IMG_2705IMG_2771IMG_2804IMG_2779IMG_2803

#3 Gondar (ጎንደር, Gondär)

… 750km ✈ depuis Addis-Abeba

Gondar fut la capitale de l’Éthiopie de 1632 à 1886. Après le transfert de la capitale à Magdala par l’empereur Theodore II en 1855, Gondar fut pillée par les mahdistes soudanais en 1887, occupée par les Italiens de 1935 ou 1936 à 1941, puis bombardée par les Britanniques en 1941. Gondar comptait 112 000 habitants en 1994. Elle abrite encore de nombreuses ruines des palais impériaux, de nombreuses églises, ainsi que des bâtiments d’architecture fascite hérités de l’occupation italienne.

> A faire : Pénétrer dans l’enceinte royale du château édifié en 1640 puis accéder aux Bains de Fasilidas.

> A voir : Dernière communauté juive , le « village Falasha » n’a de village qu’une seule maison. L’immigration massive en Israël a fait dépérir le lieu.

> Dormir à l’hôtel GOHA (chaine Ghion)

IMG_2842IMG_2847 IMG_2937IMG_2909

* Simiens National Park à Debark 3020m d’altitude

Paradis pour les amateurs de trekking, ce parc offre des panoramas de toute beauté et abrite une faune particulièrement riche comprenant notamment des babouins, des bouquetins, des chacals ainsi que de nombreux oiseaux de proie comme le gypaète barbu, une espèce rare de vautour géant. Le Simien est un imposant massif rocheux creusé de gorges et de cours d’eau dont les pentes finissent en vastes prairies. Les randonnées durent de 3 à 10 jours et peuvent se faire à pied ou à dos de mule. Les voyageurs les plus sportifs pourront même se mesurer au quatrième plus haut sommet d’Afrique, le Ras Dashen. Tous les trekkings ont pour point de départ Debark, à environ 100 km au nord de Gondar, que vous pourrez rejoindre en bus.

> A faire : un trek de plusieurs jours à travers les montagnes du Siemens.

> A voir : le lever de soleil sur le relief vallonné du haut plateau éthiopien avec les babouins comme compagnons.

IMG_2632IMG_2964IMG_3010 IMG_3075 IMG_3020 IMG_2978 IMG_3525IMG_3087 IMG_3595

#4 Lalibela ♥ (ላሊበላ)

* Patrimoine mondial de l’UNESCO 

✈ depuis Addis-Abeba ou Gondar

Perchée à 2630m dans les montagnes du Latsa, c’est dans cette zone sèche du Welo que se dresse le plus grand héritage architecturale de la chrétienté.

La ville tient son nom du roi Lalibela qui l'érigea capitale en 1180 répondant ainsi à une volonté de Dieu qui lui serait apparu en rêve.

Admirer au lever du soleil les spectaculaires églises en pierre taillées dans la roche : Beta Medhane Alem / Beta Mariam / Beta Meskal / Beta Denaghel / Beta Debre Sina / Beta Ghioghis / Beta Gabriel et Raphael / Beta Mercurios / Beta Emmanuel / Beta Abba Libanos. Les onze églises rupestres furent bâties en un siècle (XIIeme siècle)  et, selon la légende, grâce à l’aide nocturne des anges. Les générations de prêtres qui s’y sont succédées au fil des siècles se sont fait les gardiens des trésors qu’elles recèlent : somptueuses croix décorées, bibles aux riches enluminures et manuscrits illustrés.

DROIT D’ENTREE : 100 birrs + 150 birrs pour les appareils photo

> A voir : Les prières des religieux installés discrètement dans les cavités du site ainsi que toutes les fêtes religieuses y compris les funérailles en blanc.

> A faire : Eglise de Nakuto Lab creusée dans la roche à environ 4km de Lalibela.

> Dormir à la Jerusalem Pension lequel vous organisera un méchouis autour d’un gigantesque feu.

IMG_3263IMG_3170IMG_3230IMG_3223IMG_3179IMG_3266
IMG_3256

IMG_3521IMG_3439IMG_3443IMG_3448

Les lacs de la vallée du Rift

Les sept lacs de la « Grande Faille » sont lovés dans une large vallée fertile qui s’étire entre Addis-Abeba et la frontière kenyane, un endroit privilégié pour l’observation des oiseaux. Les lacs Lagano, Abiyata et Shala, sans doute les plus connus, déclinent trois teintes différentes, bleu, argent et brun. Les deux derniers sont classés parcs nationaux. Le lac Abiyata est peu profond et abrite une avifaune très riche, tandis que le Shala est logé au fond d’un cratère de 250 m de profondeur.

+++  En direction de la frontière kenyanne, les lacs Abaya et Chamo recèlent une vie animale importante, avec, notamment des crocodiles.

#5 Lake Languano via Lake Ziway

Sur la route en direction des lacs, il est bon de s’arrêter au premier d’entre eux : Ziway. C’est un véritable joyaux ornithologique (cygnes, ombrettes du Sénégal, oies, aigles pêcheurs, aigrettes, ibis et même des grues).

Puis les 305km2 du lac Langano, ses plages, ses activités nautiques (pédalo ou bateau) et ses lodges vous accueilleront pour un repos fort apprécié en fin de séjour. Le lac abrite également une faune variée tels que des hippopotames, des singes,  des babouins, des phacochères et un grand nombre d’oiseaux.

> A faire : Se reposer et lézarder sur la plage de sable gris au bord de l’eau rouge  (et saine – pas de bilharzioze) du lac Langano.

> A voir :  le parc National des lacs Shalla et Abijata (lacs jumeaux) uniquement séparés par une bande de terre large de 3km sur laquelle la haute montagne Fike s’élève à 2075m.

Au nord, le lac Abijata, qui ne dépasse pas les 14 m de profondeur, est entouré de douces collines verdoyantes. La rivière Hora Kelo se fraye un chemin dans la forêt d’acacias avant de se jeter dans le lac.

Au sud, le lac Shalla, quant à lui, est, avec ses 250 m, le plus profond des lacs du Rift éthiopien. Il est alimenté au sud-est par la rivière Debaba et au nord-ouest par la rivière Dijo. Ses flancs abrupts, dominés par un escarpement de plus de 400 m irisé d’euphorbes et d’acacias, s’expliquent par son origine volcanique, que rappellent les sources bouillonnantes qui jaillissent de ses rives.

DROIT D’ENTREE : 50 birrs de droit d’accès puis accompagnement par un guide forestier qui vous protégera des… autruches!

> Dormir au Sabana Beach Resort

www.sabanalangano.com

Lakes Abiata and Shala2

Eth 751Eth 710Eth 760 Eth 734 Eth 731Eth 752

* LES INRRATABLES que j’ai raté

Harar

* Patrimoine mondial de l’UNESCO 

Située à 1 750 m d’altitude, cette ville fait figure d’exception en Éthiopie : de confession musulmane, connue comme la quatrième ville la plus sainte de l’Islam, elle abrite derrière son enceinte fortifiée 87 mosquées, dont certaines peuvent être visitées. Lieu de pèlerinage littéraire – Rimbaud y vécut plusieurs années, c’est aussi une cité traditionnelle, où l’habit chatoyant des femmes et l’architecture ancienne des maisons séduisent le voyageur, transporté dans un autre temps. Enfin, ne manquez pas de goûter la bière d’Harar, connue pour être un nectar ambré.

Axoum

* Patrimoine mondial de l’UNESCO 

Les ruines de la ville antique d’Axoum se trouvent près de la frontière septentrionale de l’Éthiopie, dont elles étaient autrefois le centre, lorsque le royaume d’Axoum était le plus puissant État entre l’Empire romain d’Orient et la Perse.

* TOUR OPERATOR

Bekele Mola Tour Travel
800birrs la location voiture/chauffeur + hôtel à Langano

DINKESH Ethiopia Tour
Adresse / deviant Teklehaimanot Church – GaradBuilding 7th floor – Room n°1294.7.1

Green Land Tours www.greenlandethiopia.com

EPILOGUE 

Le voyage le plus dépaysant, déroutant et émouvant de toutes mes expériences. L’Ethiopie pays des plus pauvres au monde sa richesse religieuse et historique le replace au plus haut niveau de notre humanité.

L’Afrique on l’aime ou on l’a déteste mais tant qu’on ne l’a pas vécu, rien n’est comparable.

#BON VOYAGE

Instagram_Hashtag_Ethiopia

Une réflexion sur “IN ETHIOPIA i am…

  1. Pingback: IN ISRAEL + PALESTINE i am… | I.T.W.I.A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s